Beauté du cou et du décolleté : les solutions chez CLEM

Beauté du cou et du décolleté : les solutions chez CLEM

Quand on parle « soins de la peau » et « traitements anti-âge », on pense au visage. Chaque jour, nous veillons à hydrater et à nourrir notre peau pour lutter contre le dessèchement, la pollution et les effets du temps. Nous dépensons même des fortunes en crèmes, sérums et autres produits miracles pour conserver un teint jeune et éclatant. 

Malheureusement, bien souvent, le cou et le décolleté sont oubliés dans ce rituel beauté, alors qu’ils sont des zones toutes aussi fragiles. Résultat ? Un décalage se crée entre l’apparence du visage et celle du buste.

Pourquoi ces parties du corps sont-elles aussi fragiles ? Comment faire pour avoir un décolleté zéro défaut ? Quels traitements la médecine esthétique propose-t-elle pour rajeunir un buste fripé et abîmé par le soleil ?
Les médecins de CLEM Vannes vous répondent.

Des zones plus fragiles qu’on ne le croit

La peau du cou et du décolleté est tout aussi fragile que celle du visage. Elle a tendance à marquer les signes du temps plus précocement que le reste du corps. Plusieurs raisons expliquent la fragilité de ces zones.

La structure de la peau

La fragilité de cette zone tient surtout au fait que la peau y est très fine. De plus, elle se déshydrate très facilement, car elle contient peu de glandes sébacées. Par ailleurs, elle n’est soutenue que par le muscle du cou et les pectoraux.

La perte d’élasticité

Au fil des années, la production de collagène diminue ce qui entraîne une perte d’élasticité de l’épiderme et un relâchement cutané. La peau se flétrit et des ridules apparaissent. La peau du cou et du décolleté ne fait pas exception.

Les agressions extérieures

Le cou et le décolleté sont des parties du corps souvent découvertes et rarement protégées par un vêtement ou une protection solaire. Le soleil, la pollution et le froid agressent cette zone déjà très fragile et accélèrent le vieillissement de la peau. 

Les expositions répétées aux UV causent l’apparition des taches sur le buste. Ces lentigos solaires résultent d’un dérèglement de la production de mélanine. Fabriquée en surdose, elle s’accumule et forme des amas de pigments qui persistent même après la perte du bronzage.

Un soin quotidien souvent négligé

Alors que le visage bénéficie matin et soir d’une crème hydratante ou d’un sérum anti-âge, souvent, le cou et le décolleté ne sont pas aussi bien entretenus, voire oubliés. Le manque d’hydratation et de protection solaire contribue à fragiliser ces parties du corps.

Les mouvements répétitifs

Le cou est constamment en mouvement. Le fait d’incliner et de tourner fréquemment la tête entraîne une tension musculaire et une usure prématurée des tissus environnants. À cela, peuvent s’ajouter une posture trop voûtée en journée et la position en chien de fusil la nuit qui accentue l’aspect froissé de la peau comme un éventail et l’apparition d’une ride verticale entre les seins.

Les injections d’acide hyaluronique pour combler les rides du buste

Pour prévenir et estomper les rides déjà installées, les injections d’acide hyaluronique sont très efficaces. Cette molécule, naturellement fabriquée par notre corps, vient combler les rides qui se creusent sur le buste. Ainsi injecté, l’acide hyaluronique réhydrate en profondeur le derme et défroisse la peau.

À l’aide d’une aiguille très fine, le médecin injecte un acide hyaluronique réticulé qui vient « remplir » les rides. Celles-ci disparaissent immédiatement. 

Cette molécule présente de nombreux avantages : les risques d’allergie sont très faibles, les effets sont réversibles et sa maniabilité permet d’obtenir des résultats très naturels pouvant durer de 6 à 12 mois.
À partir de 350 euros la séance.

La mésothérapie pour un décolleté repulpé !

La mésothérapie est également une méthode d’injection pour tonifier et hydrater le buste en profondeur. Elle est prescrite seule ou en complément d’injections d’acide hyaluronique pour entretenir le résultat.

Les produits injectés à l’aide d’une microseringue sont en grande partie naturels (vitamines, oligo-éléments, antioxydants). Ils ont pour vertus de stimuler la microcirculation, l’oxygénation et la production de collagène dans le derme. On peut y associer de l’acide hyaluronique très peu réticulé, autrement dit fluide, pour réhydrater le derme et combler les microridules. Comptez trois à quatre séances pour un résultat notable.
À partir de 100 euros la séance.

Le laser Nd:Yag : un traitement complet

Autre technique pour améliorer l’aspect « relâché » du décolleté : le laser Nd:Yag. Il permet de renouveler la peau en stimulant la production de collagène. Cette technique, appelée « resurfacing », raffermit et remet la peau en tension.

Par ailleurs, ce type de laser permet de traiter les taches solaires. Le laser capte les excès de mélanine sous-cutanée et, sous l’effet de la chaleur, les pigments bruns sont détruits. Ils sont ensuite éliminés par les cellules réparatrices du derme, laissant place à une peau nette. Il n’y a aucune brûlure ni abrasion de la couche cutanée superficielle. Généralement, 1 à 3 séances sont nécessaires.
À partir de 100 euros (dégressif pour 4 séances).

Le laser fractionné non ablatif

Le laser fractionné non ablatif est un traitement parfaitement adapté pour traiter les bustes fripés et tachés.Ce type de laser envoie des microspots qui créent des puits microscopiques dans le derme. En cicatrisant, ces puits produisent de nouvelles cellules et se referment.
Résultat ? La peau est lissée et régénérée grâce à la stimulation des fibroblastes, producteurs du collagène.
Plusieurs séances espacées d’un mois sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal. Comptez 15 à 60 minutes d’intervention en fonction de la zone à couvrir.

Une éviction sociale peut être nécessaire, puisqu’à la suite du traitement, la peau est rouge et gonflée. À noter également que ce traitement est indiqué pour le visage et les mains.

Le tarif d’une séance de laser fractionné non ablatif débute à partir de 130 euros, mais il dépend surtout de la zone à traiter.

Le peeling pour estomper les taches cutanées

Cette technique vise à créer une desquamation de la peau par l’application d’un produit.
Pour les taches peu profondesun peeling doux à base d’acides de fruits peut suffire pour éliminer les couches superficielles de l’épiderme. Ce traitement se pratique, en général, en 3 à 6 séances, espacées d’au moins une quinzaine de jours. Pendant ce laps de temps, la peau pèle et se régénère.

Si les taches sont plus incrustées, un peeling à base d’acide trichloracétique peut être envisagé. Dans ce cas, le traitement est plus douloureux. La desquamation étant plus importante, une éviction sociale d’une dizaine de jours est préconisée.

La lumière pulsée (IPL) pour rajeunir votre décolleté

Un traitement par IPL consiste à envoyer une lumière de forte intensité dans le derme. Cette technique, que l’on appelle également « photoréjuvénation », offre une amélioration du teint et de la qualité de la peau.

La lumière pulsée traverse l’épiderme sans endommager les tissus. Elle cible les vaisseaux capillaires pour venir atténuer les rougeurs. Elle permet également de détruire les pigments de mélanine qui sont amassés dans la peau. Enfin, elle favorise la production de collagène en stimulant les fibroblastes.

3 à 4 séances d’IPL permettent d’atténuer les taches et les rougeurs, d’unifier le teint et de raffermir la peau. 

Il est nécessaire d’espacer chaque séance d’un mois et d’éviter toutes expositions aux UV.
À partir de 120 euros.

Les LED, un soin anti-âge tout en douceur pour le buste

Les LED sont une alternative très intéressante pour prendre soin du cou et du décolleté, car elles permettent de traiter plusieurs indications en fonction de la couleur de lumière émise.

Rappelons que, contrairement aux lasers qui sont source de lumière chaude, les LED produisent une lumière froide qui peut être rouge, orange, bleue ou verte. Chaque longueur d’onde lumineuse possède des propriétés vibratoires différentes qui pénètrent à l’intérieur des tissus pour stimuler les cellules. 

Pour le traitement anti-âge du cou et du décolleté, la lumière rouge est préconisée. Elle stimule la production de collagène et le renouvellement cellulaire.

Les séances de LED sont totalement indolores et sans risque ni effet secondaire.
À partir de 20 euros la séance.

7 conseils pour un décolleté zéro défaut

1. Protégez votre décolleté et votre cou

Dès que vous sortez, appliquez une protection solaire à indice élevé sur le cou et le buste en même temps que sur votre visage.
Pendant le sport en extérieur, pensez aux crèmes dites « barrière » pour protéger le décolleté du vent et du froid s’il n’est pas couvert.

2. Chouchoutez votre buste

Matin et soir, incluez cette zone dans votre routine beauté. L’hydratation doit se faire au quotidien et avec douceur ! Choisissez des soins hydratants avec des textures fines enrichies à l’acide hyaluronique, à la vitamine C ou resvératrol. Il existe également des produits dépigmentants qui, s’ils sont utilisés régulièrement, estompent les taches brunes. Enfin, n’abusez pas des gommages.

4. Buvez de l’eau et mangez équilibré

La beauté de la peau passe aussi par l’intérieur. Ayez une alimentation variée et saine pour donner à votre corps les vitamines, les antioxydants et les minéraux essentiels à la bonne santé de votre peau. Abusez des fruits et des légumes, de préférence bio, et pensez à boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

5. Surveillez votre posture

Plus on est voûté, plus la peau se replie naturellement. Veillez à vous tenir bien droite, les épaules abaissées, légèrement en arrière, et le cou dégagé tout au long de la journée. Si vous le pouvez, évitez de dormir sur le côté ou sur le ventre : ces positions accentuent les rides, notamment celle qui se trouve entre les seins. Portez un soutien-gorge adapté à votre taille.

6. Musclez et massez ces zones

Des exercices de renforcement musculaire des pectoraux et des dorsaux aident à se tenir plus droit et améliorent le soutien de la peau du buste. 

Sur Internet, vous trouverez également de nombreux tutos de yoga ciblés pour le cou et la poitrine qui apaiseront les tensions.

Enfin, l’automassage permet de travailler sur la tonicité, l’éclat et la tonicité de la peau du cou et du décolleté. Toutefois, comme la peau de cette zone est très fragile, il est primordial de ne pas trop solliciter son élasticité. Privilégiez donc des massages très doux avec des pressions déroulées et des petits tapotements pour stimuler la fabrication naturelle de collagène.

7. Ne fumez pas

Dernier conseil : fuyez le tabac. De très nombreuses études prouvent que fumer accélère le vieillissement des cellules de la peau et l’apparition de taches cutanées .L’exposition à la fumée et aux cigarettes électroniques seraient également en cause.

Vous aimeriez améliorer l’aspect de votre décolleté et voir s’estomper les taches et les ridules ?

Prenez rendez-vous avec l’un des médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes. Il saura répondre à toutes vos questions et vous proposer le traitement le mieux adapté.

Et n’oublie pas, chez CLEM, la première consultation est gratuite !

Comment faire disparaître les taches pigmentaires ?

Comment faire disparaître les taches pigmentaires ?

Lentigostaches de soleilmasque de grossesse… Toutes ces marques brunes sont des taches pigmentaires cutanées. Même si elles ont des appellations différentes, elles ont un point commun : elles sont dues à une hyperpigmentation de la peau. Elles apparaissent progressivement sur les parties du corps les plus exposées au soleil et s’intensifient au cours de la vie. Pourquoi apparaissent-elles ? Peut-on les prévenir ? Et quelle technique choisir parmi toutes celles proposées ?

L’automne est la période propice pour entamer ce type de traitement. Petit tour d’horizon sur ce qu’il faut savoir sur les taches brunes avant de vous lancer.

Lentigos solaires, taches de vieillesse, masque de grossesse : comment les différencier ?

Les lentigos

Dans la famille des lentigos, on trouve les lentigos séniles, plus communément appelés taches de vieillesse, et les lentigos solaires ou taches de soleil. Toutes ces marques correspondent à une hyperpigmentation de la peau.

Petites, rondes, plates et de couleur marron clair, ces marques sont des amas de mélanine. Elles ne sont ni douloureuses ni accompagnées de démangeaisons. Elles peuvent cependant s’avérer inesthétiques pour certains .

Les lentigos sont très courants. Ils concernent la plupart des personnes qui se sont beaucoup exposées aux UV avant 50 ans sans protection efficace. On parle alors de lentigos solaires, ou taches de soleil. Les travailleurs en extérieur sont également sujets aux taches de soleil comme les agriculteurs, les jardiniers, les professionnels du bâtiment…

Ainsi, les lentigos peuvent commencer à apparaître autour de la quarantaine et s’intensifier au fil du temps. Les taches de vieillesse, quant à elles, s’appellent ainsi, car elles apparaissent vers 60 ans. Si toutes les personnes sont concernées par les lentigos séniles, celles à la peau claire le sont davantage. L’importance de ces taches varie en fonction du phototype et des expositions au soleil.

Le mélasma ou masque de grossesse

Le mélasma est également le résultat d’une hyperpigmentation. II se différencie des lentigos par son apparence de marques brunes plus étendues sur les pommettes et les joues. Il peut s’étendre sur le front et au-dessus de la lèvre supérieure.

Le mélasma est causé par un dérèglement hormonal qui peut avoir lieu au cours de la grossesse ou par la prise d’un traitement contraceptif. Notons, toutefois, que contrairement aux idées reçues, il peut dans 10 % des cas toucher les femmes non enceintes et les hommes à peau foncée.

Si le mélasma est plus fréquent chez les personnes qui ont une peau foncée, certains facteurs peuvent aggraver l’apparence de ces marques marron comme les expositions au soleil non protégées, les maladies thyroïdiennes auto-immunes et les médicaments qui augmentent la sensibilité de la peau au soleil.

Il existe deux sortes de mélasma en fonction des couches de l’épiderme impactées :

  • Le mélasma épidermique ne concerne que les couches superficielles de la peau et présente des marques brun foncé aux contours bien définis. Il répond plus facilement et plus rapidement aux traitements.
  • Le mélasma dermique, quant à lui, touche les couches plus profondes du derme. Les marques ont des contours plus flous et sont de couleur brun clair voire bleuâtre. Dans ce deuxième cas, les résultats seront plus longs à atteindre, car le traitement devra agir plus en profondeur.

Les taches brunes post-inflammatoires

Ces taches sont dues à une hyperpigmentation de la peau suite à une inflammation locale. Ces inflammations peuvent être causées par une cicatrice, une irritation ou des boutons d’acné. Les marques sont plus prononcées chez les sujets à peau foncée et d’autant plus si elles sont exposées aux rayons du soleil.

L’origine des taches brunes

L’hyperpigmentation localisée qui apparaît et s’intensifie au fil du temps est due à une surproduction de mélanine. En effet, pour se protéger des UV, la peau fabrique ce pigment, ce qui donne le bronzage. Toutefois, les expositions excessives et répétées agressent la peau et finissent par dérégler la production de mélanine. En réaction, la peau produit en surdose de la mélanine. Ce sont ces amas de pigments qui forment de petites taches plus sombres. Année après année, les excédents de mélanine persistent même lorsque la peau perd de son bronzage.

Le soleil étant le principal facteur, c’est la raison pour laquelle les lentigos apparaissent sur les zones du corps les plus exposées aux UV, tels le visage, le cou, le décolleté et les mains.

Quelques précautions à prendre avant d’envisager un traitement

Dans certains cas, les taches brunes peuvent s’avérer disgracieuses, notamment lorsqu’elles sont très marquées sur le visage. C’est la raison pour laquelle certaines personnes souhaitent les faire enlever. L’objectif est de retrouver un teint plus uniforme et plus lumineux. Estomper ces marques du temps sur le visage, les mains et le décolleté présente également l’avantage de paraître plus jeune. 

Même si ces taches brunes sont tout à fait bénignes, il est important de faire surveiller leur aspect par un médecin, car elles peuvent se confondre avec un mélanome ou un autre cancer de la peau. Il est, par ailleurs, indispensable de connaître leur origine pour adapter au mieux le traitement.

Plus les marques sont récentes (entre 2 et 4 mois), plus elles seront faciles à enlever. Dans ce cas, vous pouvez recourir aux méthodes naturelles, aux soins dépigmentants ou aux peelings doux.

Les taches anciennes et profondes, quant à elles, nécessitent souvent un traitement plus long. Tout dépend de la technique médicale utilisée.

Quoi qu’il en soit, et quelle que soit l’origine de l’hyperpigmentation, l’essentiel est de se protéger des rayons du soleil (écran total, vêtements anti-UV, chapeau à large bord…), sous peine de voir les taches réapparaître.

Traiter les taches brunes à la maison

Les méthodes de grand-mère

Les fameuses méthodes naturelles dites « remèdes de grands-mères » sont efficaces sur les taches récentes, si toutefois vous faites preuve de patience et de régularité. Les ingrédients recommandés pour fabriquer ces masques sont les jus d’agrumes comme le citron, le curcuma, l’aloe vera, le persil. La fréquence et la durée d’application varient en fonction des recettes.

Les soins cosmétologiques

En vente libre,vous trouverez pléthore de soins cosmétologiques dépigmentants et antitache, sous forme de crèmes ou de sérums. Ces produits sont souvent fabriqués à base d’extraits végétaux et contiennent des acides comme l’acide azélaïque, les AHA (alpha-hydroxy-acides) ou la viniférine, issue de la sève de vigne.

Les traitements uniquement délivrés sur prescription médicale sont à base d’hydroquinone, de dermocorticoïdes, d’acide glycolique concentré, de trétinoïne, d’acide salicylique ou de sels de mercure…

Les résultats sont très progressifs et longs à obtenir. Il est nécessaire d’appliquer le soin très régulièrement et pendant plusieurs mois. Il est donc préférable d’entamer le traitement à la sortie de l’été et d’éviter toute exposition au soleil en appliquant une protection solaire avec un indice élevé.

Enlever les taches pigmentaires avec la médecine esthétique

Si les taches sont trop profondes ou si vous n’avez pas la patience d’attendre qu’une crème fasse effet, il existe aujourd’hui de nombreuses techniques médicales pour se débarrasser des taches brunes efficacement. Le choix du traitement dépendra de plusieurs facteurs, notamment le type de peau, l’origine et la profondeur des taches…

Quelle que soit la technique choisie, rappelons qu’il est fortement recommandé d’éviter toute exposition aux UV pendant le traitement. C’est également la raison pour laquelle, ces traitements doivent être pratiqués à l’automne et en hiver.

Le peeling

L’objectif est de créer une desquamation de la peau en appliquant un produit exfoliant.

Il existe trois niveaux de peeling : superficiel, moyen et profond.

Pour traiter des taches récentes et peu profondes, un peeling doux à base d’acides de fruits peut suffire pour éliminer les couches superficielles de l’épiderme et stimuler la formation de collagène. Les jours qui suivent le traitement, la peau pèle, dévoilant un teint plus lumineux et homogène. Prévoyez entre 3 et 6 séances, espacées de 2 à 3 semaines.

Pour des taches brunes plus profondes et/ou plus anciennes, le peeling moyen à base d’acide trichloracétique est recommandé. Il vise à éliminer l’épiderme et la partie haute du derme. L’application du produit est douloureuse, et l’aspect de la peau est celui d’un « coup de soleil » avec parfois la présence d’un œdème et de croûtelles. La peau desquame pour faire place, en 8 à 10 jours, à une fine peau rosée.

La lumière pulsée (IPL)

La lumière pulsée est efficace sur les taches brunes localisées que sont les lentigos solaires. Cette technique consiste à envoyer une lumière de forte intensité vers les zones foncées. La chaleur ainsi dégagée entraîne la destruction des pigments, qui s’éliminent ensuite progressivement par desquamation.

Les interventions sont relativement courtes, entre 10 et 30 minutes, en fonction de la zone à traiter. Comptez 2 à 4 séances, espacées de 3 à 4 semaines.

Le NdYag

Le principe est le même que pour l’épilation définitive. Toutefois, dans le traitement des taches, il s’agit de lasers NdYag spécifiquement conçus pour capter les excès de mélanine sous-cutanée. Sous l’effet de la chaleur, les pigments bruns se détruisent ou se fragmentent. Ils sont ensuite éliminés par les cellules réparatrices du derme, laissant place à une peau nette. Il n’y a aucune brûlure ni abrasion de la couche cutanée superficielle. Généralement, 1 à 3 séances sont nécessaires.

La microdermabrasion

La microdermabrasion est un procédé non invasif, doux et indolore qui consiste à exfolier la couche supérieure de la peau pour la nettoyer en profondeur et relancer l’activité cellulaire.

C’est une sorte de gommage mécanique, au contraire du peeling qui lui est chimique. Elle peut être pratiquée sur tout type de peau, sauf si celle-ci présente de l’acné, du psoriasis, de l’eczéma, une irritation ou une brûlure. Résultat : la peau est plus nette et le teint plus uniforme. Prévoyez en moyenne 3 à 4 séances.

Le laser CO2 fractionné

Le laser CO2 fractionné (ou laser à dioxyde de carbone) est utilisé pour détruire les lésions dermatologiques, comme les cicatrices, les rides, les taches pigmentaires et les pores dilatés. Ce laser ablatif partiel crée des puits microscopiques sans toucher la peau entre chaque puits. En cicatrisant, ces puits se referment en produisant de nouvelles cellules de peau et en stimulant des fibroblastes, les cellules créatrices de collagène.

Le laser CO2 fractionné traite les taches du visage, du cou, du décolleté et des mains. Contrairement au laser CO2 ancienne génération, il permet un temps d’éviction sociale moindre, mais nécessite plusieurs séances.

La cryothérapie

L’objectif de cette technique est d’éliminer certaines zones de la peau en produisant une brûlure par le froid. Le médecin applique de l’azote liquide ou de la neige carbonique sur les endroits concernés, ce qui détruit les cellules cutanées. Une cloque puis une croûte se forment quelques jours après, qui disparaissent en 2 à 3 semaines. Ce traitement, plus agressif que le laser, est très efficace, mais il n’est pas indiqué pour corriger un mélasma.

CLEM propose plusieurs solutions pour traiter les taches et unifier votre teint.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter et à prendre rendez-vous avec l’un de nos médecins. La première consultation est gratuite.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

5 + 11 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone

Comment garder une belle peau le plus longtemps possible ?

Comment garder une belle peau le plus longtemps possible ?

Saviez-vous que la peau est l’organe le plus lourd du corps humain ? À l’âge adulte, elle peut peser jusqu’à 3 kilos. Composée de l’hypoderme, du derme et de l’épiderme, elle remplit de nombreuses fonctions essentielles, dont celles de protection contre les agressions extérieures, de régulation de la température corporelle et de maintien des équilibres hydrique et électrolytique.

Pour préserver cette précieuse barrière, il est impératif de la protéger correctement et d’en prendre soin au quotidien. Toutefois, connaissez-vous bien tous les dangers qui peuvent l’agresser et la détériorer ? Passons en revue les facteurs qui abîment notre peau et faisons le tour des bonnes habitudes à prendre et des mauvaises à perdre.

1. Protégez-vous du soleil

L’ennemi public n°1 de la peau est le soleil. Chaque année, à l’approche des beaux jours, articles de presse et campagnes de prévention nous mettent en garde contre les effets néfastes des UV

Coup de soleil = brûlure !

Rappelons qu’un coup de soleil n’est ni plus ni moins qu’une brûlure au premier degré. Il cause des rougeurs, une sensation de chaleur et de douleur, et peut aller jusqu’à provoquer la formation de cloques et l’apparition de fièvre (brûlures au deuxième degré).

Lorsque nous sommes en extérieur, nous nous exposons à deux types de rayons ultraviolets :

  • Les UVB, qui représentent 5 % des UV et qui sont filtrés par les nuages et le verre. Ils sont responsables du bronzage, puisque l’épiderme, en réaction à cette agression, produit de la mélatonine pour se protéger.
  • Et les UVA, qui représentent 95 % des UV, mais qui ne sont arrêtés ni par les nuages ni par le verre. S’ils brûlent mille fois moins la peau que les UVB, ils pénètrent, en revanche, les couches profondes du derme et abîment les fibres de collagène et d’élastine. Ils sont responsables de l’apparition de différents types de cancers de la peau.

Le cancer de la peau le plus connu est le mélanome, car il est la forme la plus grave et la plus mortelle. Or, il ne représente que 10 % des cancers cutanés. Les autres sont le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde cutané, qui eux représentent plus de 65 000 cas chaque année en France !

Le soleil, principale cause du vieillissement cutané

Les expositions au soleil répétées détruisent, année après année, des milliers de cellules et altèrent les fibres de collagène et d’élastine du derme. Résultat ? La peau se déshydrate, perd en élasticité et rides et ridules apparaissent prématurément. 

Le soleil est également responsable de l’apparition de taches brunes, appelées également taches solaires, taches de vieillesse ou encore lentigos. Elles apparaissent principalement sur les zones du corps très exposées au rayonnement solaire, comme le visage, le décolleté et les mains. Elles augmentent avec l’âge et sont irréversibles. Elles sont marron clair, de forme arrondie ou ovale, de quelques millimètres et planes. 

Ces taches sont causées par une production excessive et irrégulière de mélanine, liée à des phénomènes d’oxydation de la peau. 

Toutefois, précisons que le soleil n’est pas le seul responsable dans l’apparition de ces taches pigmentaires. D’autres facteurs sont à prendre en compte, tels que la pollution, le tabac, l’alcool, un traitement hormonal, une contraception ou une grossesse.

Des gestes simples pour préserver votre capital solaire

Pour éviter à tout prix le moindre coup de soleil, rappelons ces simples précautions :

  • Évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée. De mai et septembre, entre 11 et 16 heures.
  • Appliquez systématiquement une protection solaire à indice élevé. Au minimum, IFP 30, voire 50 pour les enfants et les peaux claires.
  • Renouvelez l’application toutes les deux heures en couche suffisamment épaisse.
  • Portez des vêtements couvrants, un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Fuyez les cabines de bronzage qui, selon l’Anses, présentent un risque avéré de cancers de la peau.
  • Consultez régulièrement un dermatologue, surtout si vous avez une peau claire, pour  notamment surveiller les grains de beauté et les taches.

2. Arrêtez de fumer !

Le tabac n’a pas que des effets désastreux sur l’appareil respiratoire. Il cause également des dégâts importants sur la peau

La nicotine et les nombreuses substances chimiques présentes dans la cigarette provoquent une vasoconstriction des artères. Les vaisseaux se rétrécissent, le flux sanguin diminue, ce qui réduit l’apport en oxygène et en nutriments vers le derme. 

Les dégâts de la cigarette sur votre peau

Moins bien oxygénée et nourrie de l’intérieur, la peau affiche un teint terne et grisâtre, les cellules se renouvellent moins vite et la synthèse du collagène est altérée.

Des rides et ridules se creusent plus précocément, notamment autour de la bouche et au coin des yeux, le teint devient plus gris et plus terne. La peau perd en élasticité et se relâche sur le visage, mais aussi sur le haut du corps. Des taches apparaissent sur le visage et sur les mains. Les problèmes cutanés, comme l’acnée ou la rosacée, s’aggravent et le risque de développer une maladie de peau, comme l’eczéma ou le psoriasis, augmente.

Retrouver une belle peau après l’arrêt du tabac

Lorsque vous arrêtez de fumer, la bonne nouvelle est que cela se voit très vite sur votre visage. 

Les améliorations sont visibles dès la première semaine : la couleur de la peau change et le teint devient plus lumineux. Les poches sous les yeux commencent à s’estomper.

Au bout d’un mois, la peau a déjà regagné en fermeté et en élasticité. Le teint est de plus en plus lumineux.

Au 6e mois, rides et ridules sont moins visibles. Certaines disparaissent, d’autres sont moins profondes. La peau a visiblement gagné en fermeté et en élasticité. 

Pour accélérer la régénération de votre peau après l’arrêt de la cigarette, il est conseillé d’adopter une alimentation riche en vitamines C et E. Ainsi, elle retrouvera plus rapidement son élasticité et sa tonicité. 

Pour faire une cure de vitamine C, dégustez sans réserve des fruits tels que les kiwis, le cassis, les fruits rouges, les oranges. Pour les légumes, préférez les poivrons crus, le brocolis, le chou-fleur et le cresson. Et pensez à parsemer vos plats de persil frais, vraiment très riche en vitamine C. 

Vous trouverez la vitamine E essentiellement dans les matières grasses végétales (huiles de tournesol, d’olive ou d’arachide), les oléagineux (amandes, noisettes…), l’avocat, les épinards ou bien encore les pois chiches.

3. Hydratez correctement votre peau

La protection de la peau passe également par une bonne hydratation

Pour comprendre l’importance de l’hydratation, rappelons que l’épiderme est recouvert d’un film dit « hydrolipidique », qui forme un véritable bouclier contre les agressions extérieures et contre la déperdition en eau de l’épiderme. Il est donc indispensable de prendre soin de ce rempart pour éviter que la peau ne se dessèche, perde sa tonicité et son élasticité.

Les bons gestes à adopter pour hydrater sa peau

  • Matin et soir, appliquez un soin hydratant adapté à votre type de peau, contenant idéalement un indice de protection solaire. Ne changez pas de crème trop souvent afin de laisser du temps aux actifs d’agir. Si vous avez trouvé le produit qui vous convient, gardez-le.
  • Buvez de l’eau tout au long de la journée. L’hydratation de la peau vient aussi de l’intérieur.
  • Démaquillez-vous tous les soirs, même si vous vous maquillez très peu, voire pas. Il est, en effet, essentiel d’éliminer toutes traces de pollution, qui est également responsable du vieillissement prématuré de la peau. Cette étape est d’autant plus importante, car la nuit, la peau se régénère davantage. En revanche, le matin, une simple lotion suffit.
  • Évitez de décaper votre visage en utilisant des soins lavants trop agressifs et limitez les gommages, surtout si vous avez une peau à tendance grasse. Vous risquez d’obtenir le résultat contraire, car les glandes sébacées agressées produiront plus de sébum.

4. Limitez votre consommation de sucre

Autre ennemi de la peau bien moins connu : le sucre.

Tout comme les rayons ultraviolets du soleil, les glucides sont responsables, au fil des ans, du vieillissement des tissus. Ce phénomène, que l’on appelle « glycation », nous concerne tous. Il agit sur l’ensemble de notre organisme et est irréversible.

La glycation ressemble à une « caramélisation » des protéines, qui se produit à partir des glucides. C’est la fameuse réaction de Maillard. Nous l’observons en cuisine, lorsque nous faisons cuire un aliment à une trop forte température. C’est le croustillant des viandes et des saucisses grillées au barbecue, la croûte du pain, le craquant des tartines toastées, ou encore la délicieuse pellicule brune sur le dessus des gratins.  

Les principales protéines concernées par la glycation sont le collagène, l’élastine et la kératine. Pour schématiser, elles se caramélisent, perdant ainsi de leur souplesse.

Résultats ? La peau perd progressivement de son élasticité. Les ridules apparaissent, les rides se creusent et la peau se flétrit.

Que faire pour ralentir la glycation ?

Si la glycation est un phénomène inévitable et irréversible, nous pouvons tout de même  faire en sorte de la ralentir en adoptant une bonne hygiène alimentaire et en privilégiant certains aliments et modes de cuisson.

  • Limitez les aliments à indice glycémique élevé, comme les sucreries, pâtisseries, viennoiseries, les farines et céréales trop raffinées, les confitures… 
  • Préférez les édulcorants naturels comme le miel, le sirop d’agave, le sucre de coco…
  • Mangez des fruits pour faire le plein de vitamine A, car elle agit favorablement sur les cellules et permet de régénérer les tissus.
  • Évitez les modes de cuisson trop forts (barbecue, gril, friture…) et privilégiez les modes de cuisson plus doux, comme la cuisson à la vapeur et les mijotés.
  • Fuyez les produits industriels et les plats préparés.
  • Consommez des aliments et plantes riches en flavonoïdes, tels que le thé vert, la vigne rouge, le raisin et le cacao.
  • Pour ralentir la réaction de Maillard, ajoutez un aliment acide (citron, tomate) dans vos plats ou marinades, et de la levure du boulanger ou du bicarbonate à la place de la levure chimique dans vos pâtes à pain et crêpes. 
  • Notez, enfin, que certaines plantes et certains végétaux ont une action antiglycante. Citons le romarin, le basilic, la cardamome, la cannelle, les clous de girofle, l’ail, les oignons, les feuilles de goyave…

A noter :

D’autres aliments, mal tolérés par l’organisme, peuvent causer des dérèglements cutanés.

Les produits laitiers peuvent provoquer sur la peau cernes, tâches brunes et poches sous les yeux. En cas de doute, faites une pause de trois à quatre semaines pour voir si vous constatez une amélioration.

Le gluten peut être à l’origine de poussées de rosacée.

L’abus d’alcool favorise l’apparition de rides et dilate les vaisseaux sanguins, et pouvant entraîner de la couperose.

En résumé : pour préserver la jeunesse de ma peau

  • J’évite les expositions prolongées au soleil et je fuis les cabines de bronzage.
  • J’hydrate ma peau avec un soin contenant un filtre UV élevé.
  • Je bois de l’eau tout au long de la journée.
  • Je ne fume pas.
  • Je diminue ma consommation de sucres rapides et d’alcool.
  • J’évite les modes de cuisson à température élevée.
  • Je consomme des fruits et légumes frais bio.
  • Je dors suffisamment.

Quelles solutions si votre peau présente déjà des taches brunes et des ridules ?

Si vous constatez des taches brunes sur votre peau, il est conseillé de consulter un dermatologue, surtout si celles-ci présentent un aspect rugueux au toucher, et non lisse. 

Si vous souhaitez faire disparaître les taches brunes apparues sur le visage, le cou, le décolleté ou les mains, la photoréjuvénation par lumière pulsée s’avère très efficace.

Pour atténuer les ridules et repulper l’épiderme, plusieurs techniques sont proposées : la photoréjuvénation par lumière pulsée (IPL) en action préventive et le laser fractionné, le laser ND:Yag ou la mésothérapie en action curative.

Les médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes sont à votre disposition pour vous conseiller et vous prescrire la technique de correction la plus adaptée à votre cas.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

10 + 9 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone