Estomper les varicosités grâce au laser

Estomper les varicosités grâce au laser

Vous avez peut-être constaté comme des petits filaments rouges ou bleutés sur vos cuisses ou vos jambes. Ce sont des varicosités. Jusqu’à présent, elles se faisaient plutôt discrètes. Mais depuis peu, vous trouvez qu’elles sont de plus en plus visibles et vous aimeriez bien vous en débarrasser, d’autant que les beaux jours arrivent !

C’est désormais possible et facile grâce au laser. Mais pourquoi a-t-on des varicosités ? Et comment le laser fait-il pour les enlever ?

Petit tour d’horizon de cette technologie qui n’a pas fini de nous étonner !

Que sont les varicosités ?

Les varicosités sont de fins vaisseaux capillaires dilatés qui sont visibles à travers la peau, et qui apparaissent essentiellement sur la partie inférieure du corps. Elles résultent d’une perte d’élasticité des petites veines qui se dilatent sous l’effet d’une pression sanguine constante.

Elles prennent la forme de petits filaments isolés ou de ramifications plus ou moins étendues sur les cuisses, les jambes, les chevilles et parfois sur les pieds

Leur couleur varie du rouge au bleu en passant par le violet. Sur le plan médical, les varicosités ne présentent aucun danger. Néanmoins, certaines personnes les trouvant inesthétiques souhaitent les faire disparaître.

Pourquoi a-t-on des varicosités ?

L’insuffisance veineuse est la principale cause de l’apparition de varicosités. Lorsque les valvules des veines ne se ferment plus totalement, le sang stagne et reflue. Les veines se dilatent alors sous l’effet de la pression.

D’autres facteurs peuvent ralentir et altérer la circulation sanguine, comme : 

  • les positions prolongées, qu’elles soient debout, assise ou couchée ;
  • le surpoids
  • le port régulier de vêtements trop serrés et de talons trop hauts
  • le tabac ;
  • l’alcool.

Les femmes sont plus souvent sujettes aux varicosités que les hommes. En cause ? Les oestrogènes. Cette hormone féminine a, en effet, une incidence sur le tonus veineux, ce qui peut causer une insuffisance veineuse. Par conséquent, la prise d’une contraception orale et la grossesse peuvent avoir une incidence sur l’apparition de varicosités.

Pourquoi utiliser le laser pour traiter les varicosités ?

La technologie en matière de laser a considérablement évolué ces dernières années. Désormais, le laser apparaît de plus en plus souvent comme la solution idéale pour la prise en charge des varicosités, car il présente de nombreux avantages. Ce traitement ne nécessite ni piqûre ni injection de produit. Il est rapide et peu de séances sont nécessaires. Il y a peu voire pas de risque d’ecchymose.

Comment fonctionne le laser pour supprimer les varicosités ?

La médecine esthétique utilise deux types de laser, qui ont des longueurs d’onde différentes. Ils sont choisis en fonction de la profondeur et du diamètre des vaisseaux à traiter.

Le KTP est indiqué pour agir sur les petits vaisseaux rouges situés en surface. 

Tandis que le Nd-Yag, qui a une longueur d’onde plus importante, cible les petites veines bleues plus profondes et avec un diamètre plus important.

Le traitement par laser consiste à détruire le vaisseau par coagulation. La lumière du laser cible directement la couleur rouge du sang (l’oxyhémoglobine) et se transforme en une chaleur intense. Cette forte chaleur détériore les parois des petites veines qui finissent par se scléroser.

Comment se déroule une séance ?

Le médecin délimite la zone à traiter et le diamètre du tir laser. La séance se déroule sans anesthésie ; le flux d’air froid généré par le laser suffit à diminuer la sensation de chaleur.

Le médecin effectue les tirs laser successifs sur toute la longueur du vaisseau.

Une séance dure en moyenne une quinzaine de minutes. Il est fortement conseillé d’éviter toute exposition aux U.V. deux semaines avant et après une séance.

Quelles sont les suites d’un traitement laser pour les varicosités ?

Le patient peut reprendre tout de suite une activité normale. Dans le cas de très petits vaisseaux rouges superficiels, la sclérose peut être instantanée et la disparition des varicosités immédiate.

Lorsque les veines sont plus grosses et plus profondes, il faut attendre plusieurs semaines pour que la sclérose soit totale. Si nécessaire, une deuxième séance peut avoir lieu deux mois après. 

Combien coûte une séance de laser pour traiter les varicosités?

Le prix d’une séance de laser est à partir de 400 €. La première consultation avec le médecin est gratuite. À la suite de celle-ci, il vous communiquera un devis plus précis.

Quelles sont les contre-indications pour le traitement des varicosités par laser ?

Avant d’envisager ce type de traitement, le médecin doit pouvoir identifier les causes des dilatations. L’objectif est d’éliminer l’existence d’une veine très profonde qui alimente ces varicosités. En cas de doute, le médecin recommande un examen phlébologique pour déterminer s’il y a lieu d’avoir recours à une phlébectomie ou une microsclérothérapie. 

Y a-t-il des effets secondaires et des inconvénients avec ce type de traitement ?

En fonction de la profondeur de la zone à traiter, l’impact du laser peut être plus ou moins douloureux.

Lorsqu’il s’agit d’intervenir sur de fins vaisseaux rouges superficiels, de petites croûtes peuvent se former sur la peau.

De manière temporaire, on peut également observer des dépigmentations ou hyperpigmentations des zones traitées.

Que faire pour éviter la réapparition des varicosités ?

Le meilleur conseil pour maintenir des veines en bonne santé est la pratique d’une activité physique régulière. La marche est l’idéal puisqu’en activant la pompe sous la voûte plantaire, vous facilitez le retour sanguin vers le cœur. De plus, la contraction des muscles exerce une pression sur le réseau veineux.

L’eau est également un excellent moyen pour tonifier les parois des veines. À la maison, faites des bains de pieds dans une eau bien froide et terminez votre douche en passant un jet d’eau froide sur les jambes toujours en remontant vers le haut. 

Vous pouvez également masser vos jambes pour les décongestionner, de préférence le soir.

Il est aussi conseillé de légèrement surélever les pieds de son lit pour faciliter le retour sanguin. 

Enfin, si vous avez la sensation de jambes lourdes, vous pouvez porter des chaussettes ou des bas de contention. Il en existe désormais de très jolis et la sensation de soulagement est immédiate.

Nos sources

AFME : Les soins pour atténuer les varicosités.

AFME : Laser vasculaire et varicosités.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

7 + 4 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone

Tout savoir sur l’épilation laser

Tout savoir sur l’épilation laser

Vous en avez assez de la corvée de l’épilation et du rasage, et vous rêvez d’une belle peau lisse sans poils. Vous pensez à l’épilation laser, mais vous vous posez des questions. Comment fonctionne le laser ? Et d’ailleurs, en existe-t-il plusieurs types ? Y a-t-il des risques ? Est-ce possible d’éliminer les poils sur une peau noire ? Est-ce douloureux ? Combien de séances faut-il compter pour avoir une peau glabre ? Votre Clinique Laser Esthétique Médicale, situé à Vannes (56) répond à toutes vos questions. Vous n’aurez plus aucune excuse pour sauter le pas !

Comment fonctionne le laser pour éliminer les poils ?

L’épilation au laser consiste à détruire le poil à sa racine par absorption de chaleur. C’est le principe de la photothermolyse sélective. L’énergie du rayon laser cible la mélanine contenue dans le poil et le follicule pileux, délivrant ainsi une très forte chaleur qui les brûle. Ce phénomène, appelé thermocoagulation, détruit la structure pilaire responsable de la repousse. Ainsi, plus le poil contient de mélanine, plus le laser est efficace.

Pourquoi faut-il plusieurs séances d’épilation laser pour supprimer l’intégralité des poils ?

Tout simplement, parce que les poils ne poussent pas tous en même temps. Ils ont un cycle de vie durant lequel ils naissent, ils croissent, puis ils tombent. Lorsque certains sont en pleine croissance, d’autres se sont déjà détachés du bulbe pileux et tomberont. 

Ainsi, pour que le laser soit efficace au maximum, les poils doivent être en pleine croissance. C’est la phase dite « anagène ». C’est, en effet, uniquement à ce stade que le bulbe est chargé en mélanine. 

Au cours de leur vie, les poils passent par trois phases.

  1. La phase anagène correspond à la croissance du poil. C’est au cours de cette période — qui dure entre 1 et 3 mois en fonction de la zone et du type de peau — que le laser est le plus efficace.
  2. La phase catagène est le moment où le poil commence à se détacher du bulbe pileux. L’épilation laser n’est plus efficace.
  3. La phase télogène correspond à la chute du poil.

Combien de séances sont nécessaires pour obtenir un résultat maximal ?

Tout dépend du résultat escompté et de la zone du corps ciblée. 

En effet, le nombre de séances sera peu élevé si vous souhaitez une pilosité moins dense que si vous désirez obtenir une peau glabre. 

Par ailleurs, il convient de différencier les zones hormono-dépendantes (les seins, le thorax, le pourtour de la bouche) de celles qui ne le sont pas (les jambes, le maillot, les aisselles). Pour les parties hormono-dépendantes, le nombre de séances sera plus important et des séances d’entretien seront à prévoir tout au long de la vie pour éliminer quelques repousses du fait de la stimulation hormonale.

Dans le cas des zones qui ne sont pas hormono-dépendantes, 4 à 8 séances sont généralement suffisantes pour obtenir une épilation durable.

L’épilation laser est-elle vraiment définitive ?

En réalité, l’épilation laser n’est pas définitive dans l’absolu. Il est prématuré d’utiliser le terme « définitif », puisque cette technique n’existe que depuis une vingtaine d’années. Il serait préférable de parler d’épilation longue durée ou d’épilation durable.

Toutefois, cette technique de médecine esthétique permet d’éliminer la quasi-totalité du stock pileux en quelques séances. De nouveaux poils plus ou moins fins et clairs peuvent repousser au fil du temps, d’où parfois la nécessité de programmer une séance d’entretien.  

Soulignons, par ailleurs, que la production hormonale de la femme évolue tout au long de sa vie. Les grossesses, la prise d’un traitement hormonal, la ménopause sont autant de raisons qui peuvent influer sur la fabrication de nouveaux bulbes.

Quel est le prix d’une épilation laser ?

Tout dépend de la surface à traiter. Plus la zone est importante, plus la séance sera longue, donc plus coûteuse. Ainsi, comptez :

  • 40 euros pour les parties du visage (lèvre supérieure, menton ou barbe) ;
  • 80 euros pour les aisselles ;
  • 160 euros pour les bras, les épaules ou le torse ;
  • 200 euros pour les demi-jambes. 

Par ailleurs, il est souvent financièrement plus avantageux de traiter plusieurs zones en même temps, car la plupart des centres médicaux esthétiques proposent des forfaits.

Quoi qu’il en soit, sachez qu’au terme de la consultation préalable obligatoire, le médecin est tenu de vous délivrer un devis détaillant les prestations.

Peut-on épiler toutes les zones du corps au laser ?

Oui, il n’y a aucune contre-indication anatomique. Toutes les zones du corps peuvent être concernées, des oreilles jusqu’aux pieds, en passant par le sillon inter-fessier. Cependant, toutes ne représenteront pas les mêmes difficultés.

À partir de quel âge peut-on avoir recours à l’épilation laser ?

L’épilation laser étant un acte esthétique, il est préférable de commencer cette démarche lorsque l’on a atteint la majorité légale de 18 ans. 

Cependant, pour certaines demandes, il est possible d’intervenir sur des mineurs à partir de 16 ans. L’enfant devra être accompagné et avoir reçu l’autorisation de son tuteur légal.

Toutefois, il n’est pas préconisé de commencer trop jeune. La pilosité étant un système hormono-dépendant, il est recommandé aux patients d’attendre d’avoir atteint la maturité hormonale avant de commencer un traitement au laser. 

Plus vous commencerez tard ce type de traitement, meilleurs seront les résultats. Chez la femme, la majorité pilaire est atteinte à 25 ans en moyenne, et chez l’homme vers 30 ans, parfois un peu plus tard pour les zones comme le torse et le dos.

Les hommes peuvent-ils recourir à l’épilation laser ?

Tout à fait. De plus en plus d’hommes ont recours au laser pour leur pilosité. Le protocole diffère de celui des femmes dans la mesure où le poil, la densité pileuse et la stimulation hormonale sont différents.

Les hommes peuvent faire le choix d’éliminer intégralement les poils de certaines zones (aisselles, jambes, torse, dos, épaules…) pour des raisons esthétiques ou dans le cadre d’une activité sportive. D’autres préféreront diminuer la densité. Le traitement au laser peut également être une solution pour solutionner les problèmes de folliculites et de kystes causés par les poils incarnés.

Le nombre de séances est plus élevé pour les hommes et un entretien annuel est souvent nécessaire à cause de la stimulation hormonale qui peut faire apparaître des poils. À noter enfin qu’il est préférable d’attendre d’avoir au moins 30-35 ans avant de commencer ce traitement.

L’épilation laser est-elle accessible à tous les types de peau ?

La réponse est oui. Toutes les peaux, qu’elles soient claires ou foncées, peuvent avoir recours à ce type de traitement. En revanche, le laser n’aura aucune action sur les poils blancs ou roux, puisque ces derniers ne renferment que peu voire pas de mélanine. 

Peut-on se faire épiler au laser si l’on a une peau noire ou métisse ?

Là encore, la réponse est oui. Il existe désormais sur le marché plusieurs types de laser avec des longueurs d’onde différentes en fonction de la carnation de la peau.

Ainsi, les peaux mates à noires (phototypes 4, 5 et 6) sont traitées avec le laser Nd-YAG qui produit une longueur d’onde de 1 064 mm. Cependant, le nombre de séances sera plus élevé (entre 8 à 10).

Le laser Alexandrite (longueur d’onde de 755 mm) s’adresse aux peaux plus claires (phototypes de 1 à 4), à condition que les poils soient foncés.

Quant aux peaux claires mais bronzées, il convient d’être très prudent pour éviter les risques de brûlures ou de dépigmentation et d’attendre quelques semaines pour perdre son bronzage. Il est, par ailleurs, vivement conseillé de ne pas s’exposer au soleil ni même d’appliquer un autobronzant pendant la durée du traitement. 

L’épilation laser présente-t-elle des risques ou des effets secondaires ?

L’épilation laser ne présente pas de risque si toutes les conditions sont respectées : le choix de bon laser en fonction du phototype, le bon paramétrage de la machine et le respect des contre-indications. C’est la raison pour laquelle seul un médecin formé à cette technique est habilité à opérer.

En revanche, ce type de traitement peut engendrer quelques effets secondaires, qui sont normaux et variables. Certains patients peuvent présenter des rougeurs et, plus rarement, des irritations ou gonflements juste après la séance.

Y a-t-il des contre-indications de l’épilation au laser ?

Oui, il existe quelques contre-indications :

  • certains traitements médicamenteux (antibiotiques, corticoïdes, Roaccutane®…) ;
  • certaines maladies ou lésions cutanées ;
  • la grossesse ;
  • l’allaitement ;
  • un tatouage sur la partie à épiler.

Lors de votre premier rendez-vous, il est important de préciser au médecin lasériste si vous suivez un traitement ou des soins médicaux. Une insuffisance veineuse ou une mauvaise circulation du sang ne sont pas des contre-indications, mais elles doivent faire l’objet de précautions particulières.

Enfin, le bronzage (soleil et cabines à bronzer) est à proscrire au moins un mois avant le traitement, car il augmente la quantité de mélanine dans la peau et peut conduire à des brûlures.

L’épilation au laser est-elle douloureuse ?

La perception de la douleur est propre à chacun. Même si l’épilation au laser n’est pas douloureuse, certaines zones sont bien plus sensibles, comme le maillot et le sillon inter-fessier. Le ressenti est un léger picotement à chaque impact du laser. Toutefois, les machines ont fait beaucoup de progrès et sont aujourd’hui équipées d’un système de refroidissement qui diminue la douleur. Par ailleurs, selon les personnes et les zones, le médecin peut proposer l’application d’un gel anesthésiant.

À la suite de la séance, il est nécessaire de prendre soin de l’épiderme avec une crème réparatrice qui sera appliquée à la fin de votre rendez-vous.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

9 + 15 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Quels sont les 7 avantages de l’épilation définitive ?

Quels sont les 7 avantages de l’épilation définitive ?

Faites-vous partie de ces femmes qui passent des heures dans leur salle de bain à se battre avec un épilateur électrique pour traquer le moindre poil ? Ou de ceux qui complexent d’exposer un dos très (trop ?) poilu ? Ou bien celles encore qui dépensent, mois après mois, année après année, des centaines d’euros chez l’esthéticienne ?

L’épilation au laser est sans aucun doute la meilleure des solutions pour celles et ceux qui veulent se débarrasser de la corvée des poils, ou qui rêvent de voir s’envoler un complexe.

Cette méthode sûre et efficace rencontre un énorme succès. Voyons ensemble tous les avantages qu’apporte l’épilation laser.

L’épilation laser est une technique sûre et efficace

Pratiquée depuis une vingtaine d’années, l’épilation au laser a fait ses preuves et donne d’excellents résultats. Il est difficile d’affirmer que cette méthode est totalement définitive, car nous manquons encore de recul. Cependant, elle est au moins la solution la plus durable et la plus efficace pour éliminer les poils sur le long terme.

En effet, six à huit séances en six à douze mois suffisent pour venir à bout de la quasi-totalité d’un stock pileux bien foncé. Ce nombre varie en fonction des zones du corps, de la couleur des poils, des personnes et de leur âge. Toutefois, des poils fins et clairs peuvent repousser avec le temps. Il peut donc être nécessaire de recourir à des séances d’entretien pour les éliminer.

Cette technique est efficace, car le rayon laser détruit le bulbe pileux à sa racine. Il cible la mélanine contenue dans le follicule et la tige et les brûle. Ainsi, plus le poil contient de mélanine, plus la thermo-coagulation agit. Par conséquent, le laser n’a aucun effet sur les pilosités blanches, blondes ou rousses.

L’épilation au laser est une solution aux poils incarnés 

Autre atout et non des moindres : l’épilation au laser est une solution lorsque la repousse des poils est à l’origine de boutons et d’inflammations.

Un poil incarné est un poil qui n’arrive pas à percer l’épiderme lorsqu’il repousse. Il finit donc par se tortiller et pousse sous la peau, causant ainsi des boutons. Malheureusement, il arrive que ces derniers s’infectent et se transforment en furoncles ou en kystes.

Rappelons que le poil, comme le cheveu, a plusieurs cycles de vie. Quand il a terminé sa phase de croissance, il finit par tomber et est alors remplacé par un autre poil après une phase de latence. Toutefois, lorsqu’il est arraché ou coupé, il peut mal repousser et risque de s’incarner.

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’apparition de poils incarnés :

  • Les techniques d’épilation manuelles ou mécaniques (cire, pince ou épilateur électrique…) ralentissent certes la pousse du poil, mais pendant ce laps de temps, la peau se reforme et la trajectoire du poil n’est plus clairement définie. Résultat ? Il n’arrive pas à percer l’épiderme et pousse sous la peau.
  • Le rasage. La lame du rasoir tire le poil vers le haut pour le couper le plus court possible, ce qui le fait redescendre sous la peau. Cela peut modifier son sens de repousse. Il croît alors sous la peau.
  • Les poils frisés peuvent également s’incarner facilement.
  • Le port de vêtements trop serrés provoque beaucoup de frottements et peut être la cause de poils incarnés. La peau s’assèche et s’épaissit rendant ainsi difficile la sortie des poils.
  • Une peau épaisse et mal hydratée.

Ainsi, les poils incarnés apparaissent surtout sur une peau sèche, épaisse ou mal hydratée, ou sur des zones de rasage fréquent.
Chez la femme, c’est souvent le cas sur la zone du maillot. Les hommes, quant à eux, sont concernés au niveau de la barbe. Le laser s’avère donc une solution efficace et pérenne pour en finir avec les poils incarnés.

L’épilation laser apporte la tranquillité d’esprit

Séance après séance, les poils se font de plus en plus rares et s’affinent. En quelques mois, la peau devient plus douce et plus lisse. L’intérêt de cette technique réside dans le fait que le sujet « poils » n’en est plus un. Quelles que soient la saison ou les circonstances, vous n’avez plus à vous demander plus si vous pouvez porter tel ou tel vêtement, si vous êtes impeccable. Tout au long de l’année, vous avez l’esprit tranquille.

Épilation à la cire, crème dépilatoire, rasoir ne font plus partie du quotidien. Ils deviennent des objets inutiles. Plus besoin d’anticiper une visite chez l’esthéticienne ou une séance d’épilation ou de rasage à la maison pour pouvoir porter une jupe sans collants.

L’épilation laser est économique sur le long terme

Si l’épilation au laser représente un budget conséquent, sur le long terme, cette méthode revient moins chère que des séances chez l’esthéticienne. Il suffit de comparer le budget laser d’une zone donnée au coût global des séances en institut qui se renouvelle plusieurs fois par an. De la même manière, l’achat des produits dépilatoires finit par constituer un important budget. 

De plus, la plupart des centres laser proposent des forfaits multizones qui sont financièrement plus avantageux qu’un traitement sur une seule zone.

À titre indicatif, chez CLEM à Vannes, le forfait « Demi-jambes + maillot classique » vous fait économiser environ 10 %, et le forfait « Aisselles + maillot classique + jambes entières » plus de 20 %.

Enfin, en plus de réaliser des économies d’argent à long terme, l’épilation au laser représente également un gain de temps au quotidien, puisque vous n’aurez plus besoin de vous préoccuper de votre pilosité.

Le saviez-vous ?

Une femme qui s’épile régulièrement entre ses 15 et ses 65 ans passera en moyenne 600 heures chez son esthéticienne ou dans sa salle de bains pour se débarasser de ses poils.

L’épilation laser est accessible à tous les types de peau

La technologie des lasers d’épilation a fait d’importants progrès ces dernières années. Auparavant, cette méthode était destinée uniquement aux personnes présentant une peau claire et une pilosité foncée. Aujourd’hui, toutes les peaux claires, métisses, foncées, et désormais même les peaux noires, peuvent avoir recours à ce type de traitement.

Il existe deux types de laser avec des longueurs d’onde différentes : le laser Nd:Yag traite les carnations mates à noires, tandis que le laser Alexandrite s’adresse aux peaux claires. Le praticien choisit ainsi le laser adapté au phototype du patient.

L’épilation laser peut diminuer la densité pilaire

Le laser est la solution parfaite lorsqu’un patient souhaite réduire la densité pilaire d’une zone. Cela est souvent le cas chez les hommes qui aimeraient avoir moins de poils, sans pour autant se retrouver avec un torse ou des bras complètement glabres. Ils conservent ainsi un physique viril tout en soignant l’esthétisme de leur pilosité. 

Le traitement de la barbe au laser est également de plus en plus demandé, soit pour se débarrasser de la corvée quotidienne du rasage, soit dans un but plus médical. En effet, les rasages à répétition densifient et durcissent les poils de la barbe. De ce fait, cette zone est souvent sujette aux poils incarnés, ce qui, avec le passage de la lame, est souvent la cause de lésions et de cicatrices.

Enfin, le laser offre aussi la possibilité de travailler les contours de la pilosité pour arborer une barbe joliment dessinée.

Sachez, cependant, que la barbe masculine est la zone du corps humain qui a la densité pilaire la plus importante (500 bulbes au cm2 !). Une épilation laser sera donc un processus laborieux et long !

Dernier avantage de l’épilation au laser : des séances quasiment indolores et plus rapides

Ces dernières années, les améliorations techniques apportées aux lasers de médecine esthétique ont raccourci la durée et le nombre des séances.
Et ce n’est pas fini ! Équipées de systèmes « intelligent », ces machines ultra perfectionnées sont capables de reconnaître la vitesse de déplacement de la main du praticien, et ce, afin d’adapter la vitesse des tirs. Ces lasers sont plus méthodiques et plus rapides, car ils ciblent un plus grand nombre de follicules pileux à chaque impact.

Par ailleurs, ils sont désormais dotés d’un système de froid pulsé, ce qui limite les sensations de picotements et de chaleur lors des impacts du laser sur la peau, rendant la séance quasiment indolore. Bien entendu, ces sensations varient en fonction de la sensibilité de chacun et en fonction des zones.

Plus sûr, plus efficace, plus rapide, plus économique, quasiment indolore… tels sont les principaux avantages de l’épilation laser.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez commencer un traitement, n’hésitez pas à contacter le Centre Laser Esthétique Médical de Vannes pour prendre un premier rendez-vous avec l’un de nos médecins.

Ce rendez-vous médical est nécessaire et gratuit.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

5 + 7 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Comment bien choisir son centre d’épilation laser à Vannes ?

Comment bien choisir son centre d’épilation laser à Vannes ?

C’est l’automne, et vous êtes enfin décidée à vous débarrasser définitivement de vos jolies jambes velues et de vos aisselles bien poilues. Vous êtes prête à franchir le cap de l’épilation laser ! Et vous avez raison, car cette méthode présente de nombreux avantages. Elle est efficace, elle améliore sensiblement l’aspect de la peau et, au bout du compte, elle représente un investissement avantageux.

Toutefois, avant d’ouvrir la porte du premier centre venu et d’éviter ainsi toutes déconvenues, il est important de bien vous renseigner. En effet, le laser est un outil puissant qui doit être programmé par un médecin formé et manipulé avec précaution. Alors, comment choisir un centre d’épilation laser sérieux et fiable ? Le Centre Laser Esthétique Médical, situé à Vannes dans le Morbihan, vous conseille pour vous aider dans votre choix.

Choisissez un centre esthétique médical

En quelques années, l’offre en termes d’épilation permanente s’est considérablement étoffée. Et les écarts de prix sont tels qu’il est souvent difficile de choisir et de faire confiance.

La première information importante que vous devez retenir est que l’épilation au laser est une pratique réglementée. Depuis mars 2013, la loi impose qu’elle soit réalisée uniquement par un médecin diplômé d’un doctorat de médecine. De plus, pour pratiquer des épilations au laser en toute sécurité, ils doivent avoir suivi une formation spécifique de laséristes. 

Avant de confirmer un rendez-vous, vérifiez que la personne qui vous reçoit en consultation est diplômée en médecine et qu’elle a suivi une formation qui l’autorise à manipuler des lasers médicaux de classe IV.

Si vous hésitez encore sur le choix du centre de laser, réalisez une petite enquête autour de vous auprès de vos ami(e)s et connaissances. N’hésitez pas également à lire les avis sur Internet pour connaître les expériences et les recommandations des uns et des autres.

Préférez des lasers de toute dernière génération

Tous les centres esthétiques proposant l’épilation définitive au laser ne disposent pas de la même qualité d’équipement. Pour être en mesure de proposer des lasers à la pointe de la technologie, il est nécessaire d’investir dans un matériel très onéreux. Ces appareils sont désormais capables de traiter différents types de carnation et de poils.

Le Centre Laser Esthétique Médical de Vannes est équipé de lasers dermatologiques de toute dernière génération. Nous utilisons le Clarity II, qui est un laser esthétique polyvalent. Il est composé de deux modes d’épilation de type médical IV : le laser Alexandrite pour les peaux claires et le laser Nd Yag pour le traitement des peaux mates et foncées.

L’importance d’une prise en charge personnalisée

Avant tout début de traitement, vous devez rencontrer un médecin pour une consultation préalable. Cette consultation est obligatoire et primordiale, puisque l’épilation laser est un acte médical.

Le médecin réalise un examen clinique de votre peau et évalue la faisabilité de l’épilation définitive. Il procède à un interrogatoire médical pour s’assurer que vous ne présentez pas de contre-indications ou de risques d’allergie. 

Au cours de cette séance, le praticien vous explique le fonctionnement du laser, le déroulement d’une séance et définit les paramètres du traitement. Cette entrevue est également l’occasion pour vous de poser toutes vos questions : est-ce que le laser fait mal ? Puis-je m’exposer au soleil ? Suis-je autorisée à m’épiler entre deux séances ? Quel type de laser utilisez-vous ?…

À l’issue de cette première consultation, le médecin vous remettra un devis et un consentement dans lequel sera détaillé le nom du médecin, le type de laser, le nombre approximatif de séances et le prix. 

Vous devrez attendre 14 jours, car comme tout acte médical esthétique, ce délai de réflexion est légalement obligatoire avant de pouvoir donner votre accord et débuter le traitement.

Enfin, ce premier rendez-vous est l’occasion pour vous de juger de l’accueil qui vous est réservé.

En résumé pour bien choisir son centre laser à Vannes :

  • Choisissez un centre dont les séances sont programmées et surveillées par un médecin lasériste.
  • Prenez le temps de recueillir des avis par le bouche-à-oreille et sur Internet.
  • Renseignez-vous sur les types de lasers utilisés.
  • Prenez le temps de la consultation préalable pour poser toutes vos questions et vous faire votre propre avis sur le centre et l’équipe médicale.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

12 + 11 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Comment garder une belle peau le plus longtemps possible ?

Comment garder une belle peau le plus longtemps possible ?

Saviez-vous que la peau est l’organe le plus lourd du corps humain ? À l’âge adulte, elle peut peser jusqu’à 3 kilos. Composée de l’hypoderme, du derme et de l’épiderme, elle remplit de nombreuses fonctions essentielles, dont celles de protection contre les agressions extérieures, de régulation de la température corporelle et de maintien des équilibres hydrique et électrolytique.

Pour préserver cette précieuse barrière, il est impératif de la protéger correctement et d’en prendre soin au quotidien. Toutefois, connaissez-vous bien tous les dangers qui peuvent l’agresser et la détériorer ? Passons en revue les facteurs qui abîment notre peau et faisons le tour des bonnes habitudes à prendre et des mauvaises à perdre.

1. Protégez-vous du soleil

L’ennemi public n°1 de la peau est le soleil. Chaque année, à l’approche des beaux jours, articles de presse et campagnes de prévention nous mettent en garde contre les effets néfastes des UV

Coup de soleil = brûlure !

Rappelons qu’un coup de soleil n’est ni plus ni moins qu’une brûlure au premier degré. Il cause des rougeurs, une sensation de chaleur et de douleur, et peut aller jusqu’à provoquer la formation de cloques et l’apparition de fièvre (brûlures au deuxième degré).

Lorsque nous sommes en extérieur, nous nous exposons à deux types de rayons ultraviolets :

  • Les UVB, qui représentent 5 % des UV et qui sont filtrés par les nuages et le verre. Ils sont responsables du bronzage, puisque l’épiderme, en réaction à cette agression, produit de la mélatonine pour se protéger.
  • Et les UVA, qui représentent 95 % des UV, mais qui ne sont arrêtés ni par les nuages ni par le verre. S’ils brûlent mille fois moins la peau que les UVB, ils pénètrent, en revanche, les couches profondes du derme et abîment les fibres de collagène et d’élastine. Ils sont responsables de l’apparition de différents types de cancers de la peau.

Le cancer de la peau le plus connu est le mélanome, car il est la forme la plus grave et la plus mortelle. Or, il ne représente que 10 % des cancers cutanés. Les autres sont le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde cutané, qui eux représentent plus de 65 000 cas chaque année en France !

Le soleil, principale cause du vieillissement cutané

Les expositions au soleil répétées détruisent, année après année, des milliers de cellules et altèrent les fibres de collagène et d’élastine du derme. Résultat ? La peau se déshydrate, perd en élasticité et rides et ridules apparaissent prématurément. 

Le soleil est également responsable de l’apparition de taches brunes, appelées également taches solaires, taches de vieillesse ou encore lentigos. Elles apparaissent principalement sur les zones du corps très exposées au rayonnement solaire, comme le visage, le décolleté et les mains. Elles augmentent avec l’âge et sont irréversibles. Elles sont marron clair, de forme arrondie ou ovale, de quelques millimètres et planes. 

Ces taches sont causées par une production excessive et irrégulière de mélanine, liée à des phénomènes d’oxydation de la peau. 

Toutefois, précisons que le soleil n’est pas le seul responsable dans l’apparition de ces taches pigmentaires. D’autres facteurs sont à prendre en compte, tels que la pollution, le tabac, l’alcool, un traitement hormonal, une contraception ou une grossesse.

Des gestes simples pour préserver votre capital solaire

Pour éviter à tout prix le moindre coup de soleil, rappelons ces simples précautions :

  • Évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée. De mai et septembre, entre 11 et 16 heures.
  • Appliquez systématiquement une protection solaire à indice élevé. Au minimum, IFP 30, voire 50 pour les enfants et les peaux claires.
  • Renouvelez l’application toutes les deux heures en couche suffisamment épaisse.
  • Portez des vêtements couvrants, un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Fuyez les cabines de bronzage qui, selon l’Anses, présentent un risque avéré de cancers de la peau.
  • Consultez régulièrement un dermatologue, surtout si vous avez une peau claire, pour  notamment surveiller les grains de beauté et les taches.

2. Arrêtez de fumer !

Le tabac n’a pas que des effets désastreux sur l’appareil respiratoire. Il cause également des dégâts importants sur la peau

La nicotine et les nombreuses substances chimiques présentes dans la cigarette provoquent une vasoconstriction des artères. Les vaisseaux se rétrécissent, le flux sanguin diminue, ce qui réduit l’apport en oxygène et en nutriments vers le derme. 

Les dégâts de la cigarette sur votre peau

Moins bien oxygénée et nourrie de l’intérieur, la peau affiche un teint terne et grisâtre, les cellules se renouvellent moins vite et la synthèse du collagène est altérée.

Des rides et ridules se creusent plus précocément, notamment autour de la bouche et au coin des yeux, le teint devient plus gris et plus terne. La peau perd en élasticité et se relâche sur le visage, mais aussi sur le haut du corps. Des taches apparaissent sur le visage et sur les mains. Les problèmes cutanés, comme l’acnée ou la rosacée, s’aggravent et le risque de développer une maladie de peau, comme l’eczéma ou le psoriasis, augmente.

Retrouver une belle peau après l’arrêt du tabac

Lorsque vous arrêtez de fumer, la bonne nouvelle est que cela se voit très vite sur votre visage. 

Les améliorations sont visibles dès la première semaine : la couleur de la peau change et le teint devient plus lumineux. Les poches sous les yeux commencent à s’estomper.

Au bout d’un mois, la peau a déjà regagné en fermeté et en élasticité. Le teint est de plus en plus lumineux.

Au 6e mois, rides et ridules sont moins visibles. Certaines disparaissent, d’autres sont moins profondes. La peau a visiblement gagné en fermeté et en élasticité. 

Pour accélérer la régénération de votre peau après l’arrêt de la cigarette, il est conseillé d’adopter une alimentation riche en vitamines C et E. Ainsi, elle retrouvera plus rapidement son élasticité et sa tonicité. 

Pour faire une cure de vitamine C, dégustez sans réserve des fruits tels que les kiwis, le cassis, les fruits rouges, les oranges. Pour les légumes, préférez les poivrons crus, le brocolis, le chou-fleur et le cresson. Et pensez à parsemer vos plats de persil frais, vraiment très riche en vitamine C. 

Vous trouverez la vitamine E essentiellement dans les matières grasses végétales (huiles de tournesol, d’olive ou d’arachide), les oléagineux (amandes, noisettes…), l’avocat, les épinards ou bien encore les pois chiches.

3. Hydratez correctement votre peau

La protection de la peau passe également par une bonne hydratation

Pour comprendre l’importance de l’hydratation, rappelons que l’épiderme est recouvert d’un film dit « hydrolipidique », qui forme un véritable bouclier contre les agressions extérieures et contre la déperdition en eau de l’épiderme. Il est donc indispensable de prendre soin de ce rempart pour éviter que la peau ne se dessèche, perde sa tonicité et son élasticité.

Les bons gestes à adopter pour hydrater sa peau

  • Matin et soir, appliquez un soin hydratant adapté à votre type de peau, contenant idéalement un indice de protection solaire. Ne changez pas de crème trop souvent afin de laisser du temps aux actifs d’agir. Si vous avez trouvé le produit qui vous convient, gardez-le.
  • Buvez de l’eau tout au long de la journée. L’hydratation de la peau vient aussi de l’intérieur.
  • Démaquillez-vous tous les soirs, même si vous vous maquillez très peu, voire pas. Il est, en effet, essentiel d’éliminer toutes traces de pollution, qui est également responsable du vieillissement prématuré de la peau. Cette étape est d’autant plus importante, car la nuit, la peau se régénère davantage. En revanche, le matin, une simple lotion suffit.
  • Évitez de décaper votre visage en utilisant des soins lavants trop agressifs et limitez les gommages, surtout si vous avez une peau à tendance grasse. Vous risquez d’obtenir le résultat contraire, car les glandes sébacées agressées produiront plus de sébum.

4. Limitez votre consommation de sucre

Autre ennemi de la peau bien moins connu : le sucre.

Tout comme les rayons ultraviolets du soleil, les glucides sont responsables, au fil des ans, du vieillissement des tissus. Ce phénomène, que l’on appelle « glycation », nous concerne tous. Il agit sur l’ensemble de notre organisme et est irréversible.

La glycation ressemble à une « caramélisation » des protéines, qui se produit à partir des glucides. C’est la fameuse réaction de Maillard. Nous l’observons en cuisine, lorsque nous faisons cuire un aliment à une trop forte température. C’est le croustillant des viandes et des saucisses grillées au barbecue, la croûte du pain, le craquant des tartines toastées, ou encore la délicieuse pellicule brune sur le dessus des gratins.  

Les principales protéines concernées par la glycation sont le collagène, l’élastine et la kératine. Pour schématiser, elles se caramélisent, perdant ainsi de leur souplesse.

Résultats ? La peau perd progressivement de son élasticité. Les ridules apparaissent, les rides se creusent et la peau se flétrit.

Que faire pour ralentir la glycation ?

Si la glycation est un phénomène inévitable et irréversible, nous pouvons tout de même  faire en sorte de la ralentir en adoptant une bonne hygiène alimentaire et en privilégiant certains aliments et modes de cuisson.

  • Limitez les aliments à indice glycémique élevé, comme les sucreries, pâtisseries, viennoiseries, les farines et céréales trop raffinées, les confitures… 
  • Préférez les édulcorants naturels comme le miel, le sirop d’agave, le sucre de coco…
  • Mangez des fruits pour faire le plein de vitamine A, car elle agit favorablement sur les cellules et permet de régénérer les tissus.
  • Évitez les modes de cuisson trop forts (barbecue, gril, friture…) et privilégiez les modes de cuisson plus doux, comme la cuisson à la vapeur et les mijotés.
  • Fuyez les produits industriels et les plats préparés.
  • Consommez des aliments et plantes riches en flavonoïdes, tels que le thé vert, la vigne rouge, le raisin et le cacao.
  • Pour ralentir la réaction de Maillard, ajoutez un aliment acide (citron, tomate) dans vos plats ou marinades, et de la levure du boulanger ou du bicarbonate à la place de la levure chimique dans vos pâtes à pain et crêpes. 
  • Notez, enfin, que certaines plantes et certains végétaux ont une action antiglycante. Citons le romarin, le basilic, la cardamome, la cannelle, les clous de girofle, l’ail, les oignons, les feuilles de goyave…

A noter :

D’autres aliments, mal tolérés par l’organisme, peuvent causer des dérèglements cutanés.

Les produits laitiers peuvent provoquer sur la peau cernes, tâches brunes et poches sous les yeux. En cas de doute, faites une pause de trois à quatre semaines pour voir si vous constatez une amélioration.

Le gluten peut être à l’origine de poussées de rosacée.

L’abus d’alcool favorise l’apparition de rides et dilate les vaisseaux sanguins, et pouvant entraîner de la couperose.

En résumé : pour préserver la jeunesse de ma peau

  • J’évite les expositions prolongées au soleil et je fuis les cabines de bronzage.
  • J’hydrate ma peau avec un soin contenant un filtre UV élevé.
  • Je bois de l’eau tout au long de la journée.
  • Je ne fume pas.
  • Je diminue ma consommation de sucres rapides et d’alcool.
  • J’évite les modes de cuisson à température élevée.
  • Je consomme des fruits et légumes frais bio.
  • Je dors suffisamment.

Quelles solutions si votre peau présente déjà des taches brunes et des ridules ?

Si vous constatez des taches brunes sur votre peau, il est conseillé de consulter un dermatologue, surtout si celles-ci présentent un aspect rugueux au toucher, et non lisse. 

Si vous souhaitez faire disparaître les taches brunes apparues sur le visage, le cou, le décolleté ou les mains, la photoréjuvénation par lumière pulsée s’avère très efficace.

Pour atténuer les ridules et repulper l’épiderme, plusieurs techniques sont proposées : la photoréjuvénation par lumière pulsée (IPL) en action préventive et le laser fractionné, le laser ND:Yag ou la mésothérapie en action curative.

Les médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes sont à votre disposition pour vous conseiller et vous prescrire la technique de correction la plus adaptée à votre cas.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

7 + 6 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone