Comme son nom l’indique, une lésion cutanée bénigne est sans danger. S’il n’est pas nécessaire de l’enlever, elle peut toutefois causer une gêne esthétique ou un inconfort avec les vêtements. 

En fonction de la nature de la lésion, différentes méthodes d’ablation sont utilisées. On connaît la cryothérapie par azote liquide, le laser à CO2, le shaving, le peeling… 

Il existe désormais une nouvelle technique non chirurgicale capable de traiter facilement et rapidement la plupart des lésions cutanées bénignes. Elle utilise l’énergie plasma. 

Mais comment fonctionne-t-elle ? Quelles lésions peuvent être prises en charge par ce dispositif ? Quels sont les avantages ? CLEM de Vannes vous explique tout.

Le plasma au service de la médecine esthétique 

Cette nouvelle technique s’appelle « plasma exérèse » (du grec « exaíresis » qui signifie « extraction »). Le dispositif utilisé chez CLEM pour pratiquer un plasma exérèse porte le nom de D.A.S. (Derme Ablation Surgery). C’est un appareil sûr et efficace, qui propose une modulation de puissances et de fréquences très complète. 

Cette technologie est non chirurgicale. Elle n’agit que sur les couches superficielles de l’épiderme, sans endommager les tissus environnants.

Le D.A.S. se présente sous la forme d’un crayon électronique équipé d’une pointe très fine qui envoie un léger courant plasmatique à la surface de la peau. La chaleur dégagée provoque une rétraction immédiate du derme. Cette technique est très efficace, car ultra précise et les résultats sont esthétiques.

Pourquoi parle-t-on de « plasma » ?

Tout simplement parce que les étincelles générées par la tête du D.A.S. permettent de créer du plasma. Rappelons que le plasma est le quatrième état de la matière ; les trois premiers étant les solides, les liquides et les gaz. 

Le plasma se forme par ionisation des gaz présents dans l’air. Ainsi, le D.A.S. envoie une succession de décharges électriques qui ionisent l’air et le transforment en plasma. Cette amplification de l’énergie permet de couper et de coaguler la peau. 

Quelles lésions cutanées bénignes le D.A.S. peut-il traiter ?

Le D.A.S. traite la plupart des lésions cutanées bénignes. Il est à noter qu’avant de commencer tout traitement, le médecin s’assure de la nature de la lésion. En cas de doute, il oriente le patient vers un chirurgien et une analyse anatomopathologique est effectuée.

Les principales lésions cutanées bénignes sont :

Les verrues

Ce sont des lésions en relief, bien circonscrites et rugueuses. Elles apparaissent souvent sur les mains et ont la forme d’un « chou-fleur ». Sur les pieds, on les trouve sur la plante ou sur le talon. Elles sont plus plates et peuvent être douloureuses à la marche.

Les molluscum pendulum ou acrochordons

Ce sont de très petites excroissances de peau souples, de couleur chair ou légèrement pigmentées. Elles mesurent entre 2 et 5 mm et leur forme peut être variable. Elles apparaissent surtout au niveau des plis cutanés (cou, sous les aisselles, sous les seins).

Les grains de beauté

Appelés aussi naevus mélanocytaire, les grains de beauté sont des formations cutanées, souvent foncées. Leur taille varie d’un petit point à un diamètre de quelques millimètres. Ils peuvent être plats ou en relieflisses ou rugueux. La plupart des naevus sont bénins. Néanmoins, il convient de les faire surveiller régulièrement par un dermatologue, surtout s’ils sont nombreux ou s’ils changent d’aspect (asymétrie, bordures, couleur, diamètre…).

Les grains de milium

Ce sont des microkystes de quelques millimètres qui apparaissent le plus souvent sur le visage sous forme de petits grains blancs. S’ils sont très fréquents chez les bébés et les enfants, ils peuvent également concerner les adultes.

En quoi consiste une séance de plasma exérèse ?

Le médecin délimite la zone à traiter. Il approche le stylo de la zone à 1 mm de la peau, sans la toucher, et envoie l’énergie plasma qui crée un spot. Il réalise ainsi des petits points de proche en proche sur toute la zone à traiter. En cicatrisant, ces spots se rapprochent les uns des autres, formant une nouvelle peau par rétractation.

Quels sont les avantages du traitement plasma ?

  • Précision : l’exérèse est très précise (1 m2) et ne touche que la lésion, pas les tissus environnants. 
  • Efficace : les résultats sont esthétiques et la guérison est rapide.
  • Non invasive : pas d’incision, pas d’altération des vaisseaux sanguins et des nerfs. 
  • Peu voire pas douloureux : une crème anesthésiante ou une anesthésie locale peuvent être envisagées.

Quelles sont les suites du traitement  D.A.S. ?

Au niveau des zones traitées, des petites croûtes brunes se forment et tombent au bout de 3 à 4 jours. Elles peuvent être facilement dissimulées par l’application d’un fond de teint. Comptez un mois minimum entre chaque séance si nécessité d’une reprise.

Il est fortement conseillé de protéger la petite zone cicatricielle du soleil par un écran total pendant 3 mois. 

Y a-t-il des contre-indications pour un traitement plasma ?

Le plasma exérèse n’est pas recommandé pour les peaux foncées et bronzées à cause des risques d’hyperpigmentation. De même, cette technique n’est pas pratiquée en cas d’infection locale de la peau, de phlébite sévère et d’hypotension artérielle sérieuse. Par mesure de précaution, elle n’est pas conseillée pendant la grossesse et l’allaitement.

Vous vous demandez si la rhinoplastie médicale peut être envisagée dans votre cas ?

Prenez rendez-vous avec l’un des médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes. Il répondra à toutes vos questions.

Et n’oublie pas, chez CLEM, la première consultation est gratuite !

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

8 + 11 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone

Partagez le savoir-faire de Clem

sur vos réseaux sociaux