Saviez-vous que la peau est l’organe le plus lourd du corps humain ? À l’âge adulte, elle peut peser jusqu’à 3 kilos. Composée de l’hypoderme, du derme et de l’épiderme, elle remplit de nombreuses fonctions essentielles, dont celles de protection contre les agressions extérieures, de régulation de la température corporelle et de maintien des équilibres hydrique et électrolytique.

Pour préserver cette précieuse barrière, il est impératif de la protéger correctement et d’en prendre soin au quotidien. Toutefois, connaissez-vous bien tous les dangers qui peuvent l’agresser et la détériorer ? Passons en revue les facteurs qui abîment notre peau et faisons le tour des bonnes habitudes à prendre et des mauvaises à perdre.

1. Protégez-vous du soleil

L’ennemi public n°1 de la peau est le soleil. Chaque année, à l’approche des beaux jours, articles de presse et campagnes de prévention nous mettent en garde contre les effets néfastes des UV

Coup de soleil = brûlure !

Rappelons qu’un coup de soleil n’est ni plus ni moins qu’une brûlure au premier degré. Il cause des rougeurs, une sensation de chaleur et de douleur, et peut aller jusqu’à provoquer la formation de cloques et l’apparition de fièvre (brûlures au deuxième degré).

Lorsque nous sommes en extérieur, nous nous exposons à deux types de rayons ultraviolets :

  • Les UVB, qui représentent 5 % des UV et qui sont filtrés par les nuages et le verre. Ils sont responsables du bronzage, puisque l’épiderme, en réaction à cette agression, produit de la mélatonine pour se protéger.
  • Et les UVA, qui représentent 95 % des UV, mais qui ne sont arrêtés ni par les nuages ni par le verre. S’ils brûlent mille fois moins la peau que les UVB, ils pénètrent, en revanche, les couches profondes du derme et abîment les fibres de collagène et d’élastine. Ils sont responsables de l’apparition de différents types de cancers de la peau.

Le cancer de la peau le plus connu est le mélanome, car il est la forme la plus grave et la plus mortelle. Or, il ne représente que 10 % des cancers cutanés. Les autres sont le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde cutané, qui eux représentent plus de 65 000 cas chaque année en France !

Le soleil, principale cause du vieillissement cutané

Les expositions au soleil répétées détruisent, année après année, des milliers de cellules et altèrent les fibres de collagène et d’élastine du derme. Résultat ? La peau se déshydrate, perd en élasticité et rides et ridules apparaissent prématurément. 

Le soleil est également responsable de l’apparition de taches brunes, appelées également taches solaires, taches de vieillesse ou encore lentigos. Elles apparaissent principalement sur les zones du corps très exposées au rayonnement solaire, comme le visage, le décolleté et les mains. Elles augmentent avec l’âge et sont irréversibles. Elles sont marron clair, de forme arrondie ou ovale, de quelques millimètres et planes. 

Ces taches sont causées par une production excessive et irrégulière de mélanine, liée à des phénomènes d’oxydation de la peau. 

Toutefois, précisons que le soleil n’est pas le seul responsable dans l’apparition de ces taches pigmentaires. D’autres facteurs sont à prendre en compte, tels que la pollution, le tabac, l’alcool, un traitement hormonal, une contraception ou une grossesse.

Des gestes simples pour préserver votre capital solaire

Pour éviter à tout prix le moindre coup de soleil, rappelons ces simples précautions :

  • Évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée. De mai et septembre, entre 11 et 16 heures.
  • Appliquez systématiquement une protection solaire à indice élevé. Au minimum, IFP 30, voire 50 pour les enfants et les peaux claires.
  • Renouvelez l’application toutes les deux heures en couche suffisamment épaisse.
  • Portez des vêtements couvrants, un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Fuyez les cabines de bronzage qui, selon l’Anses, présentent un risque avéré de cancers de la peau.
  • Consultez régulièrement un dermatologue, surtout si vous avez une peau claire, pour  notamment surveiller les grains de beauté et les taches.

2. Arrêtez de fumer !

Le tabac n’a pas que des effets désastreux sur l’appareil respiratoire. Il cause également des dégâts importants sur la peau

La nicotine et les nombreuses substances chimiques présentes dans la cigarette provoquent une vasoconstriction des artères. Les vaisseaux se rétrécissent, le flux sanguin diminue, ce qui réduit l’apport en oxygène et en nutriments vers le derme. 

Les dégâts de la cigarette sur votre peau

Moins bien oxygénée et nourrie de l’intérieur, la peau affiche un teint terne et grisâtre, les cellules se renouvellent moins vite et la synthèse du collagène est altérée.

Des rides et ridules se creusent plus précocément, notamment autour de la bouche et au coin des yeux, le teint devient plus gris et plus terne. La peau perd en élasticité et se relâche sur le visage, mais aussi sur le haut du corps. Des taches apparaissent sur le visage et sur les mains. Les problèmes cutanés, comme l’acnée ou la rosacée, s’aggravent et le risque de développer une maladie de peau, comme l’eczéma ou le psoriasis, augmente.

Retrouver une belle peau après l’arrêt du tabac

Lorsque vous arrêtez de fumer, la bonne nouvelle est que cela se voit très vite sur votre visage. 

Les améliorations sont visibles dès la première semaine : la couleur de la peau change et le teint devient plus lumineux. Les poches sous les yeux commencent à s’estomper.

Au bout d’un mois, la peau a déjà regagné en fermeté et en élasticité. Le teint est de plus en plus lumineux.

Au 6e mois, rides et ridules sont moins visibles. Certaines disparaissent, d’autres sont moins profondes. La peau a visiblement gagné en fermeté et en élasticité. 

Pour accélérer la régénération de votre peau après l’arrêt de la cigarette, il est conseillé d’adopter une alimentation riche en vitamines C et E. Ainsi, elle retrouvera plus rapidement son élasticité et sa tonicité. 

Pour faire une cure de vitamine C, dégustez sans réserve des fruits tels que les kiwis, le cassis, les fruits rouges, les oranges. Pour les légumes, préférez les poivrons crus, le brocolis, le chou-fleur et le cresson. Et pensez à parsemer vos plats de persil frais, vraiment très riche en vitamine C. 

Vous trouverez la vitamine E essentiellement dans les matières grasses végétales (huiles de tournesol, d’olive ou d’arachide), les oléagineux (amandes, noisettes…), l’avocat, les épinards ou bien encore les pois chiches.

3. Hydratez correctement votre peau

La protection de la peau passe également par une bonne hydratation

Pour comprendre l’importance de l’hydratation, rappelons que l’épiderme est recouvert d’un film dit « hydrolipidique », qui forme un véritable bouclier contre les agressions extérieures et contre la déperdition en eau de l’épiderme. Il est donc indispensable de prendre soin de ce rempart pour éviter que la peau ne se dessèche, perde sa tonicité et son élasticité.

Les bons gestes à adopter pour hydrater sa peau

  • Matin et soir, appliquez un soin hydratant adapté à votre type de peau, contenant idéalement un indice de protection solaire. Ne changez pas de crème trop souvent afin de laisser du temps aux actifs d’agir. Si vous avez trouvé le produit qui vous convient, gardez-le.
  • Buvez de l’eau tout au long de la journée. L’hydratation de la peau vient aussi de l’intérieur.
  • Démaquillez-vous tous les soirs, même si vous vous maquillez très peu, voire pas. Il est, en effet, essentiel d’éliminer toutes traces de pollution, qui est également responsable du vieillissement prématuré de la peau. Cette étape est d’autant plus importante, car la nuit, la peau se régénère davantage. En revanche, le matin, une simple lotion suffit.
  • Évitez de décaper votre visage en utilisant des soins lavants trop agressifs et limitez les gommages, surtout si vous avez une peau à tendance grasse. Vous risquez d’obtenir le résultat contraire, car les glandes sébacées agressées produiront plus de sébum.

4. Limitez votre consommation de sucre

Autre ennemi de la peau bien moins connu : le sucre.

Tout comme les rayons ultraviolets du soleil, les glucides sont responsables, au fil des ans, du vieillissement des tissus. Ce phénomène, que l’on appelle « glycation », nous concerne tous. Il agit sur l’ensemble de notre organisme et est irréversible.

La glycation ressemble à une « caramélisation » des protéines, qui se produit à partir des glucides. C’est la fameuse réaction de Maillard. Nous l’observons en cuisine, lorsque nous faisons cuire un aliment à une trop forte température. C’est le croustillant des viandes et des saucisses grillées au barbecue, la croûte du pain, le craquant des tartines toastées, ou encore la délicieuse pellicule brune sur le dessus des gratins.  

Les principales protéines concernées par la glycation sont le collagène, l’élastine et la kératine. Pour schématiser, elles se caramélisent, perdant ainsi de leur souplesse.

Résultats ? La peau perd progressivement de son élasticité. Les ridules apparaissent, les rides se creusent et la peau se flétrit.

Que faire pour ralentir la glycation ?

Si la glycation est un phénomène inévitable et irréversible, nous pouvons tout de même  faire en sorte de la ralentir en adoptant une bonne hygiène alimentaire et en privilégiant certains aliments et modes de cuisson.

  • Limitez les aliments à indice glycémique élevé, comme les sucreries, pâtisseries, viennoiseries, les farines et céréales trop raffinées, les confitures… 
  • Préférez les édulcorants naturels comme le miel, le sirop d’agave, le sucre de coco…
  • Mangez des fruits pour faire le plein de vitamine A, car elle agit favorablement sur les cellules et permet de régénérer les tissus.
  • Évitez les modes de cuisson trop forts (barbecue, gril, friture…) et privilégiez les modes de cuisson plus doux, comme la cuisson à la vapeur et les mijotés.
  • Fuyez les produits industriels et les plats préparés.
  • Consommez des aliments et plantes riches en flavonoïdes, tels que le thé vert, la vigne rouge, le raisin et le cacao.
  • Pour ralentir la réaction de Maillard, ajoutez un aliment acide (citron, tomate) dans vos plats ou marinades, et de la levure du boulanger ou du bicarbonate à la place de la levure chimique dans vos pâtes à pain et crêpes. 
  • Notez, enfin, que certaines plantes et certains végétaux ont une action antiglycante. Citons le romarin, le basilic, la cardamome, la cannelle, les clous de girofle, l’ail, les oignons, les feuilles de goyave…

A noter :

D’autres aliments, mal tolérés par l’organisme, peuvent causer des dérèglements cutanés.

Les produits laitiers peuvent provoquer sur la peau cernes, tâches brunes et poches sous les yeux. En cas de doute, faites une pause de trois à quatre semaines pour voir si vous constatez une amélioration.

Le gluten peut être à l’origine de poussées de rosacée.

L’abus d’alcool favorise l’apparition de rides et dilate les vaisseaux sanguins, et pouvant entraîner de la couperose.

En résumé : pour préserver la jeunesse de ma peau

  • J’évite les expositions prolongées au soleil et je fuis les cabines de bronzage.
  • J’hydrate ma peau avec un soin contenant un filtre UV élevé.
  • Je bois de l’eau tout au long de la journée.
  • Je ne fume pas.
  • Je diminue ma consommation de sucres rapides et d’alcool.
  • J’évite les modes de cuisson à température élevée.
  • Je consomme des fruits et légumes frais bio.
  • Je dors suffisamment.

Quelles solutions si votre peau présente déjà des taches brunes et des ridules ?

Si vous constatez des taches brunes sur votre peau, il est conseillé de consulter un dermatologue, surtout si celles-ci présentent un aspect rugueux au toucher, et non lisse. 

Si vous souhaitez faire disparaître les taches brunes apparues sur le visage, le cou, le décolleté ou les mains, la photoréjuvénation par lumière pulsée s’avère très efficace.

Pour atténuer les ridules et repulper l’épiderme, plusieurs techniques sont proposées : la photoréjuvénation par lumière pulsée (IPL) en action préventive et le laser fractionné, le laser ND:Yag ou la mésothérapie en action curative.

Les médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes sont à votre disposition pour vous conseiller et vous prescrire la technique de correction la plus adaptée à votre cas.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

4 + 6 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone

Partagez le savoir-faire de Clem

sur vos réseaux sociaux