Beauté du cou et du décolleté : les solutions chez CLEM

Beauté du cou et du décolleté : les solutions chez CLEM

Quand on parle « soins de la peau » et « traitements anti-âge », on pense au visage. Chaque jour, nous veillons à hydrater et à nourrir notre peau pour lutter contre le dessèchement, la pollution et les effets du temps. Nous dépensons même des fortunes en crèmes, sérums et autres produits miracles pour conserver un teint jeune et éclatant. 

Malheureusement, bien souvent, le cou et le décolleté sont oubliés dans ce rituel beauté, alors qu’ils sont des zones toutes aussi fragiles. Résultat ? Un décalage se crée entre l’apparence du visage et celle du buste.

Pourquoi ces parties du corps sont-elles aussi fragiles ? Comment faire pour avoir un décolleté zéro défaut ? Quels traitements la médecine esthétique propose-t-elle pour rajeunir un buste fripé et abîmé par le soleil ?
Les médecins de CLEM Vannes vous répondent.

Des zones plus fragiles qu’on ne le croit

La peau du cou et du décolleté est tout aussi fragile que celle du visage. Elle a tendance à marquer les signes du temps plus précocement que le reste du corps. Plusieurs raisons expliquent la fragilité de ces zones.

La structure de la peau

La fragilité de cette zone tient surtout au fait que la peau y est très fine. De plus, elle se déshydrate très facilement, car elle contient peu de glandes sébacées. Par ailleurs, elle n’est soutenue que par le muscle du cou et les pectoraux.

La perte d’élasticité

Au fil des années, la production de collagène diminue ce qui entraîne une perte d’élasticité de l’épiderme et un relâchement cutané. La peau se flétrit et des ridules apparaissent. La peau du cou et du décolleté ne fait pas exception.

Les agressions extérieures

Le cou et le décolleté sont des parties du corps souvent découvertes et rarement protégées par un vêtement ou une protection solaire. Le soleil, la pollution et le froid agressent cette zone déjà très fragile et accélèrent le vieillissement de la peau. 

Les expositions répétées aux UV causent l’apparition des taches sur le buste. Ces lentigos solaires résultent d’un dérèglement de la production de mélanine. Fabriquée en surdose, elle s’accumule et forme des amas de pigments qui persistent même après la perte du bronzage.

Un soin quotidien souvent négligé

Alors que le visage bénéficie matin et soir d’une crème hydratante ou d’un sérum anti-âge, souvent, le cou et le décolleté ne sont pas aussi bien entretenus, voire oubliés. Le manque d’hydratation et de protection solaire contribue à fragiliser ces parties du corps.

Les mouvements répétitifs

Le cou est constamment en mouvement. Le fait d’incliner et de tourner fréquemment la tête entraîne une tension musculaire et une usure prématurée des tissus environnants. À cela, peuvent s’ajouter une posture trop voûtée en journée et la position en chien de fusil la nuit qui accentue l’aspect froissé de la peau comme un éventail et l’apparition d’une ride verticale entre les seins.

Les injections d’acide hyaluronique pour combler les rides du buste

Pour prévenir et estomper les rides déjà installées, les injections d’acide hyaluronique sont très efficaces. Cette molécule, naturellement fabriquée par notre corps, vient combler les rides qui se creusent sur le buste. Ainsi injecté, l’acide hyaluronique réhydrate en profondeur le derme et défroisse la peau.

À l’aide d’une aiguille très fine, le médecin injecte un acide hyaluronique réticulé qui vient « remplir » les rides. Celles-ci disparaissent immédiatement. 

Cette molécule présente de nombreux avantages : les risques d’allergie sont très faibles, les effets sont réversibles et sa maniabilité permet d’obtenir des résultats très naturels pouvant durer de 6 à 12 mois.
À partir de 350 euros la séance.

La mésothérapie pour un décolleté repulpé !

La mésothérapie est également une méthode d’injection pour tonifier et hydrater le buste en profondeur. Elle est prescrite seule ou en complément d’injections d’acide hyaluronique pour entretenir le résultat.

Les produits injectés à l’aide d’une microseringue sont en grande partie naturels (vitamines, oligo-éléments, antioxydants). Ils ont pour vertus de stimuler la microcirculation, l’oxygénation et la production de collagène dans le derme. On peut y associer de l’acide hyaluronique très peu réticulé, autrement dit fluide, pour réhydrater le derme et combler les microridules. Comptez trois à quatre séances pour un résultat notable.
À partir de 100 euros la séance.

Le laser Nd:Yag : un traitement complet

Autre technique pour améliorer l’aspect « relâché » du décolleté : le laser Nd:Yag. Il permet de renouveler la peau en stimulant la production de collagène. Cette technique, appelée « resurfacing », raffermit et remet la peau en tension.

Par ailleurs, ce type de laser permet de traiter les taches solaires. Le laser capte les excès de mélanine sous-cutanée et, sous l’effet de la chaleur, les pigments bruns sont détruits. Ils sont ensuite éliminés par les cellules réparatrices du derme, laissant place à une peau nette. Il n’y a aucune brûlure ni abrasion de la couche cutanée superficielle. Généralement, 1 à 3 séances sont nécessaires.
À partir de 100 euros (dégressif pour 4 séances).

Le laser fractionné non ablatif

Le laser fractionné non ablatif est un traitement parfaitement adapté pour traiter les bustes fripés et tachés.Ce type de laser envoie des microspots qui créent des puits microscopiques dans le derme. En cicatrisant, ces puits produisent de nouvelles cellules et se referment.
Résultat ? La peau est lissée et régénérée grâce à la stimulation des fibroblastes, producteurs du collagène.
Plusieurs séances espacées d’un mois sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal. Comptez 15 à 60 minutes d’intervention en fonction de la zone à couvrir.

Une éviction sociale peut être nécessaire, puisqu’à la suite du traitement, la peau est rouge et gonflée. À noter également que ce traitement est indiqué pour le visage et les mains.

Le tarif d’une séance de laser fractionné non ablatif débute à partir de 130 euros, mais il dépend surtout de la zone à traiter.

Le peeling pour estomper les taches cutanées

Cette technique vise à créer une desquamation de la peau par l’application d’un produit.
Pour les taches peu profondesun peeling doux à base d’acides de fruits peut suffire pour éliminer les couches superficielles de l’épiderme. Ce traitement se pratique, en général, en 3 à 6 séances, espacées d’au moins une quinzaine de jours. Pendant ce laps de temps, la peau pèle et se régénère.

Si les taches sont plus incrustées, un peeling à base d’acide trichloracétique peut être envisagé. Dans ce cas, le traitement est plus douloureux. La desquamation étant plus importante, une éviction sociale d’une dizaine de jours est préconisée.

La lumière pulsée (IPL) pour rajeunir votre décolleté

Un traitement par IPL consiste à envoyer une lumière de forte intensité dans le derme. Cette technique, que l’on appelle également « photoréjuvénation », offre une amélioration du teint et de la qualité de la peau.

La lumière pulsée traverse l’épiderme sans endommager les tissus. Elle cible les vaisseaux capillaires pour venir atténuer les rougeurs. Elle permet également de détruire les pigments de mélanine qui sont amassés dans la peau. Enfin, elle favorise la production de collagène en stimulant les fibroblastes.

3 à 4 séances d’IPL permettent d’atténuer les taches et les rougeurs, d’unifier le teint et de raffermir la peau. 

Il est nécessaire d’espacer chaque séance d’un mois et d’éviter toutes expositions aux UV.
À partir de 120 euros.

Les LED, un soin anti-âge tout en douceur pour le buste

Les LED sont une alternative très intéressante pour prendre soin du cou et du décolleté, car elles permettent de traiter plusieurs indications en fonction de la couleur de lumière émise.

Rappelons que, contrairement aux lasers qui sont source de lumière chaude, les LED produisent une lumière froide qui peut être rouge, orange, bleue ou verte. Chaque longueur d’onde lumineuse possède des propriétés vibratoires différentes qui pénètrent à l’intérieur des tissus pour stimuler les cellules. 

Pour le traitement anti-âge du cou et du décolleté, la lumière rouge est préconisée. Elle stimule la production de collagène et le renouvellement cellulaire.

Les séances de LED sont totalement indolores et sans risque ni effet secondaire.
À partir de 20 euros la séance.

7 conseils pour un décolleté zéro défaut

1. Protégez votre décolleté et votre cou

Dès que vous sortez, appliquez une protection solaire à indice élevé sur le cou et le buste en même temps que sur votre visage.
Pendant le sport en extérieur, pensez aux crèmes dites « barrière » pour protéger le décolleté du vent et du froid s’il n’est pas couvert.

2. Chouchoutez votre buste

Matin et soir, incluez cette zone dans votre routine beauté. L’hydratation doit se faire au quotidien et avec douceur ! Choisissez des soins hydratants avec des textures fines enrichies à l’acide hyaluronique, à la vitamine C ou resvératrol. Il existe également des produits dépigmentants qui, s’ils sont utilisés régulièrement, estompent les taches brunes. Enfin, n’abusez pas des gommages.

4. Buvez de l’eau et mangez équilibré

La beauté de la peau passe aussi par l’intérieur. Ayez une alimentation variée et saine pour donner à votre corps les vitamines, les antioxydants et les minéraux essentiels à la bonne santé de votre peau. Abusez des fruits et des légumes, de préférence bio, et pensez à boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

5. Surveillez votre posture

Plus on est voûté, plus la peau se replie naturellement. Veillez à vous tenir bien droite, les épaules abaissées, légèrement en arrière, et le cou dégagé tout au long de la journée. Si vous le pouvez, évitez de dormir sur le côté ou sur le ventre : ces positions accentuent les rides, notamment celle qui se trouve entre les seins. Portez un soutien-gorge adapté à votre taille.

6. Musclez et massez ces zones

Des exercices de renforcement musculaire des pectoraux et des dorsaux aident à se tenir plus droit et améliorent le soutien de la peau du buste. 

Sur Internet, vous trouverez également de nombreux tutos de yoga ciblés pour le cou et la poitrine qui apaiseront les tensions.

Enfin, l’automassage permet de travailler sur la tonicité, l’éclat et la tonicité de la peau du cou et du décolleté. Toutefois, comme la peau de cette zone est très fragile, il est primordial de ne pas trop solliciter son élasticité. Privilégiez donc des massages très doux avec des pressions déroulées et des petits tapotements pour stimuler la fabrication naturelle de collagène.

7. Ne fumez pas

Dernier conseil : fuyez le tabac. De très nombreuses études prouvent que fumer accélère le vieillissement des cellules de la peau et l’apparition de taches cutanées .L’exposition à la fumée et aux cigarettes électroniques seraient également en cause.

Vous aimeriez améliorer l’aspect de votre décolleté et voir s’estomper les taches et les ridules ?

Prenez rendez-vous avec l’un des médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes. Il saura répondre à toutes vos questions et vous proposer le traitement le mieux adapté.

Et n’oublie pas, chez CLEM, la première consultation est gratuite !

Chute de cheveux : les bienfaits de la mésothérapie

Chute de cheveux : les bienfaits de la mésothérapie

Nos cheveux font partie intégrante de notre personnalité. Une belle chevelure nous met en valeur, et nous mettons un soin tout particulier à l’entretenir. Certains d’ailleurs n’hésitent pas à dépenser des fortunes chez le coiffeur pour avoir la coupe de leur rêve. Mais lorsqu’ils commencent à tomber plus que la normale, cela peut être une source d’inquiétude. Il devient alors important d’en définir la cause pour trouver le traitement adéquat.

Désormais, grâce à la mésothérapie, les chutes de cheveux ne sont plus une fatalité ! Cette technique répond à de nombreuses indications. Mais en quoi consiste cette méthode ? Comment agit-elle ? Et quels sont les résultats escomptés ? Le Centre Laser Esthétique et Médical de Vannes répond à ces questions.

Qu’est-ce que la mésothérapie ?

Découverte en France dans les années 50, la mésothérapie consiste à injecter des microdoses de médicaments sous la peau pour traiter certaines pathologies comme les douleurs tendineuses, ligamentaires et musculaires, notamment en traumatologie sportive.

En médecine esthétique, la mésothérapie est pratiquée depuis quelques décennies pour raffermirhydrater la peau et lutter contre la cellulite. La mésothérapie pour les cheveux vise à freiner leur chute et à stimuler leur pousse en injectant directement dans le cuir chevelu un cocktail à base d’acides aminés, d’antioxydants, de minéraux et de vitamines.

Cette technique de micro-injections a déjà fait ses preuves et présente des résultats scientifiquement prouvés.

Pourquoi perd-on des cheveux ?

Nous avons en moyenne entre 100 000 et 150 000 cheveux sur la tête et, chaque jour, nous en perdons, une petite centaine. En effet, un cheveu connaît trois cycles de vie : sa croissance qui dure entre 4 et 6 ans (phase anagène), puis il s’arrête de pousser pendant environ 3 semaines (phase catagène), et enfin sa chute (phase catagène) qui peut durer entre 1 à 3 mois. Ainsi, chaque follicule pileux se renouvelle jusqu’à 30 fois au cours de notre vie. 

Ce processus contribue au renouvellement de notre masse capillaire. Mais lorsque la chute de cheveux devient plus importante, qu’elle soit soudaine ou progressive, on parle d’alopécie.

Il existe de nombreuses formes d’alopécie, qui peuvent être temporaires ou définitives, localisées ou diffuses. On les classe en deux grandes catégories.

  • Les alopécies cicatricielles. Elles se caractérisent par une destruction définitive et irréversible du follicule pileux.
  • Les alopécies non cicatricielles. Elles sont la conséquence de follicules pileux perturbés et affaiblis, ce qui entraîne le ralentissement ou la réduction de la croissance du cheveu.

Les causes sont multiples, mais la plus courante est l’alopécie androgénétique qui est héréditaire et hormonale, et qui touche plus particulièrement les hommes que les femmes. Les autres facteurs étiologiques sont un brusque changement hormonal, à la suite d’un accouchement ou à la ménopause, par exemple.

Le stress et la dépression sont également des facteurs pouvant causer une perte de cheveux temporaire en venant perturber le fonctionnement des glandes surrénales et pouvant provoquer l’apparition de maladie auto-immune comme la « pelade ». 

Certains médicaments toxiques peuvent perturber le fonctionnement des bulbes capillaires jusqu’à entraîner la mort des cheveux. Dans la plupart des cas, ceux-ci repoussent après l’arrêt du traitement. 

Autre cause à l’origine de chute de cheveux : une mauvaise alimentation ou un régime trop strict causant des carences en zinc, en magnésium, en calcium et surtout en fer. Mal oxygéné, le cheveu devient terne, cassant et finit par ne plus repousser.

Enfin, l’automne et le printemps sont des périodes propices à la perte de cheveux.

La mésothérapie, pour quelles formes d’alopécie ?

Le traitement de l’alopécie est avant tout celui de sa cause. Il est donc nécessaire de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue pour identifier les facteurs responsables de la chute de cheveux.

La mésothérapie capillaire est indiquée lorsque les pertes de cheveux sont causées par : 

  • le changement de saison ;
  • de fortes variations hormonales (accouchement, ménopause) ;
  • un stress intense.

Cette méthode peut également être préconisée dans les cas d’alopécie androgénétique si elles sont précoces et dans le cas de greffes pour stimuler la pousse des greffons.

Comment se passe une séance de mésothérapie pour les cheveux ?

Après avoir identifié les zones à traiter, le praticien procède à des micro-injections directement dans le derme du cuir chevelu à l’aide d’une microaiguille stérile. 

Les produits injectés contiennent un cocktail de vitamines, d’acides aminés, d’oligo-éléments, de minéraux et de vasodilatateurs. Bien pratiquées, ces micro-injections intradermiques sont quasiment indolores.

Les vitamines, acides aminés, oligo-éléments et minéraux viennent nourrir les bulbes capillaires en profondeur. Les vasodilatateurs sont utilisés pour améliorer la vascularisation du cuir chevelu et favoriser la croissance des follicules pileux.

Chaque séance dure entre 15 et 30 minutes en fonction de la surface à traiter.

Avant une séance de mésothérapie, la prise d’aspirine ou de tout médicament pouvant fluidifier le sang est proscrite. À la suite de la séance, il est absolument déconseillé de se laver les cheveux pour laisser le temps au cuir chevelu d’absorber les nutriments nécessaires à sa croissance. De même, la piscine, le sauna et le hammam sont à éviter pendant 48 heures. De très légères douleurs peuvent être localement ressenties au niveau du cuir chevelu pendant quelques jours.

Combien de séances sont-elles nécessaires ?

Lorsqu’il s’agit de rebooster le cuir chevelu en cas de chute de cheveux saisonnières, par exemple, trois à quatre séances peuvent être suffisantes. Dans le cas d’alopécie plus sévère, un traitement par mésothérapie peut comprendre une dizaine de séances. Idéalement, les premières séances sont rapprochées, à raison d’une par semaine ou tous les quinze jours, puis une fois par mois.

L’efficacité d’un traitement par mésothérapie est pérenne. Toutefois, dans les cas d’alopécie androgénétique ou de pertes diffuses chroniques, une à deux séances par an peuvent être recommandées en entretien pour maintenir le résultat.

Quels résultats peut-on attendre de la mésothérapie capillaire ?

Pour obtenir des résultats significatifs, les séances doivent être régulières et constantes. Par ailleurs, l’efficacité du traitement dépend des facteurs connexes responsables de l’alopécie et qu’il faut traiter : stress, maladies, carences…

Au-delà d’un ralentissement de la chute des cheveux qui survient au bout de deux à trois mois, d’autres avantages peuvent être observés comme une amélioration de la densité de la chevelure, grâce notamment à l’épaississement du diamètre de la tige capillaire, et une meilleure qualité et une plus grande résistance des cheveux.

Y a-t-il des contre-indications ?

Les contre-indications à une séance de mésothérapie pour lutter contre la chute des cheveux sont rares. Parmi elles, on note : les lésions infectieuses du cuir chevelu, un zona, des allergies à l’un des composants injectés.

Les bienfaits des lumières LED associées à la mésothérapie

À la suite d’une séance de mésothérapie, une séance de photomodulation par lumière LED peut vous être proposée, car elle potentialise les résultats. La LED accroît la microcirculation sanguine et améliore l’oxygénation des cheveux. Par ailleurs, elle a une action anti-inflammatoire et permet de réduire la production excessive de sébum et l’hyperkératose.

Ainsi, on constate une meilleure qualité du cheveu, un aspect plus dense de la chevelure, un ralentissement de la perte des cheveux de manière générale, et une repousse éventuelle au bout de trois mois.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

10 + 6 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Profitez de l’hiver pour prendre soin de votre peau

Profitez de l’hiver pour prendre soin de votre peau

L’hiver va bientôt le bout de son nez et c’est la période parfaite pour vous occuper de votre peau en profondeur. Il est temps de réparer les dommages causés par les U.V. et de la préparer à affronter le froid.

Quand les beaux jours sont là, nous prenons plus naturellement soin de votre peau, car nous nous exposons au soleil et aux regards des autres. Hydratationprotection solaire, épilation… nous multiplions les soins, mais lorsque les premières fraîcheurs se font sentir, nous nous emmitouflons et nous avons tendance à perdre certains réflexes beauté.

Or, la période automnale est l’occasion idéale pour envisager un traitement de fond qui va faire des merveilles. Le Centre Laser & Esthétique Médical de Vannes vous propose différents soins de toute dernière génération pour chouchouter votre peau dans les règles de l’art et obtenir des bienfaits surprenants et durables

3 bonnes raisons pour prendre soin de votre peau quand les beaux jours sont derrière vous

 

  • Éliminer les couches cornéennes qui se sont accumulées avec le bronzage. Ainsi débarrassé de toutes les cellules mortes, le teint redevient plus homogène et vous repartez sur de bonnes bases.
  • Entamer un soin qui nécessite d’être pratiqué sur une peau non bronzée et qui peut nécessiter plusieurs séances.
  • Redoubler de vigilance sur l’hydratation de votre peau pour faire face au froid.

Comment se passe une séance de mésothérapie pour les cheveux ?

Après avoir identifié les zones à traiter, le praticien procède à des micro-injections directement dans le derme du cuir chevelu à l’aide d’une microaiguille stérile. 

Les produits injectés contiennent un cocktail de vitamines, d’acides aminés, d’oligo-éléments, de minéraux et de vasodilatateurs. Bien pratiquées, ces micro-injections intradermiques sont quasiment indolores.

Les vitamines, acides aminés, oligo-éléments et minéraux viennent nourrir les bulbes capillaires en profondeur. Les vasodilatateurs sont utilisés pour améliorer la vascularisation du cuir chevelu et favoriser la croissance des follicules pileux.

Chaque séance dure entre 15 et 30 minutes en fonction de la surface à traiter.

Avant une séance de mésothérapie, la prise d’aspirine ou de tout médicament pouvant fluidifier le sang est proscrite. À la suite de la séance, il est absolument déconseillé de se laver les cheveux pour laisser le temps au cuir chevelu d’absorber les nutriments nécessaires à sa croissance. De même, la piscine, le sauna et le hammam sont à éviter pendant 48 heures. De très légères douleurs peuvent être localement ressenties au niveau du cuir chevelu pendant quelques jours.

Les 4 soins chez CLEM Vannes pour chouchouter votre visage

Au Centre Laser Esthétique et médical de Vannes, nous mettons à votre disposition quatre soins pour nettoyer, hydrater et repulper votre peau.

  • Le peeling pour retrouver une peau de bébé
  • L’Hydrafacial® pour une peau saine et éclatante
  • Le Mésolift pour une hydratation en profondeur
  • Les skinboosters pour une peau plus jeune naturellement

Le peeling pour retrouver une peau de bébé

Cette technique de médecine esthétique consiste à éliminer des couches cutanées en pratiquant une exfoliation chimique. En fonction du produit appliqué, le peeling entraîne une desquamation plus ou moins profonde de l’épiderme. La peau pèle, les cellules se régénèrent et la fabrication du collagène est stimulée. Progressivement, la peau retrouve un aspect plus lisse, plus jeune avec moins d’imperfections.

Il existe trois types de peelings : le peeling doux ou superficiel, le peeling moyen et le peeling profond.

Chez CLEM, seuls les peelings superficiels et moyens sont pratiqués. Une consultation préalable avec l’un de nos médecins permettra de déterminer le peeling le plus adéquat en fonction de vos attentes et de votre peau.

Le peeling superficiel (ou doux)

Chez CLEM, nous utilisons soit une gamme à base d’acides de fruit, soit un agent chimique tel que l’acide glycolique entre autres. Ce peeling vise à éliminer les couches superficielles de l’épiderme et stimule la formation de collagène. L’application de la solution s’effectue sur une peau démaquillée et n’est pas douloureuse. 

La séance dure quelques minutes et vous pouvez reprendre vos activités tout de suite après. Quelques rougeurs et de fines petites croûtes peuvent survenir, que vous pourrez facilement camoufler.

3 à 6 séances espacées de 2 à 3 semaines permettent d’obtenir une peau lisse, éclatante, rajeunie, ainsi que des pores resserrés et un teint lumineux plus homogène.

Ce peeling répond à de nombreuses demandes telles qu’un teint terne ou brouillé, une légère hyperpigmentation ou des taches récentes liées au soleil, une peau grasse avec des pores dilatés, la présence de points noirs, une perte de tonicité de la peau…

Le peeling moyen

Ce type de peeling est appelé « moyen », car il vient éliminer l’épiderme et la partie haute du derme

Il nécessite une préparation de la peau 3 semaines en amont pour mettre au repos les mélanocytes et éviter ainsi le phénomène de rebond pigmentaire.

L’application de l’acide trichloracétique est douloureuse, puisque le sujet ressent une sensation de brûlure relativement intense, qui ne dure que pendant le temps de pause (2 à 3 minutes), et qui disparaît dès le rinçage du produit.

À la suite de la séance, la peau est rouge et semble avoir reçu un « coup de soleil ». Elle peut parfois présenter un œdème et de fines croûtes. La peau pèle pour laisser place à une fine peau rosée au bout de 8 à 10 jours. 

Le peeling moyen est efficace sur les cicatrices superficielles d’acné, sur les taches pigmentaires à la suite d’expositions au soleil non protégées, sur les peaux flétries présentant de multiples rides fines et sur certains mélasma et taches de grossesse. 2 séances à 4 semaines d’intervalles sont nécessaires, période pendant laquelle il faut continuer à préparer la peau.

L’Hydrafacial® pour une peau saine et éclatante

L’Hydrafacial® est idéal pour celles et ceux qui souhaitent retrouver une peau netteraffermie et éclatante en 30 minutes

Ce traitement innovant et ultra complet utilise une technologie certifiée par 28 brevets. La technique consiste à faire glisser une canule sur toutes les zones du visage. Au bout de celle-ci, se trouve un embout qui aspire et diffuse en même temps, tel un vortex. 

Cette nouvelle technologie permet d’obtenir un lissage cutané tout en douceur et une ouverture temporaire des pores : les cellules mortes et les points noirs sont aspirés, puis des principes actifs sont diffusés en profondeur (peptides régénérants, vitamine C, acide botulique, acide salicylique, acide hyaluronique…) pour hydrater, tonifier et protéger la peau sur le long terme.

Une séance d’Hydrafacial® est indolorenon-invasive et convient à tous les types de peau, même les plus sensibles. Elle dure environ une demi-heure et se déroule en 3 étapes.

  1. Un nettoyage et une exfoliation en douceur
    Sur une peau préalablement démaquillée, le soin commence par un nettoyage et un peeling léger de la couche cornée pour éliminer les cellules mortes et l’excès de sébum.
  2. L’extraction des points noirs et l’hydratation
    Les pores de la peau étant dilatés, la deuxième étape consiste à aspirer la surface du visage en douceur pour déloger les cellules mortes, les points noirs et les comédons. La peau est saine et le teint unifié.
  3. L’infusion et la protection
    La peau est désormais prête à recevoir un puissant cocktail de sérums sélectionnés en fonction des indications de votre peau : anti-rides, déshydratation, imperfections, perte d’élasticité, hyperpigmentation… La diffusion de ces actifs est d’autant plus efficace que les pores de la peau sont dilatés.

Chez CLEM, nous recommandons de terminer la séance par une session de luminothérapie. Associée à l’Hydrafacial®, la LED optimise le résultat. Elle offre une action anti-âge en stimulant la néocollagenèse et le renouvellement cellulaire. L’éclat et la qualité de la peau s’en trouvent améliorés.

Une séance d’Hydrafacial® rend la peau ultra-doucesaine et hydratée ; le teint est rayonnant et plus homogène. Les effets d’un soin Hydrafacial durent environ 2 à 3 semaines selon les sollicitations et les agressions extérieures que subit votre visage. Vous pourrez renouveler cette expérience tous les 2 à 3 mois pour un effet plus longue durée.

Le mésolift pour une hydratation en profondeur

Le mésolift est un traitement classique pratiqué en médecine esthétique. Il s’agit d’un soin flash pour nourrirtonifierraffermir et redonner de l’éclat à une peau abîmée par les agressions extérieures (soleil, froid ou tabac). L’effet bonne mine est immédiat.

Le mésolift, appelé aussi mésothérapie anti-âge, s’applique généralement au visage, mais nous pouvons l’effectuer sur le décolleté, le cou ou le dos des mains. S’il est pratiqué en prévention des rides et des ridules, il n’apporte cependant pas les résultats d’un lifting. Il s’agit d’une très bonne technique d’entretien du visage avec un véritable effet booster sur la réhydratation de la peau.

Comment se déroule une séance de mésothérapie anti-âge ?

Le mésolift consiste à injecter dans le derme des micro-doses d’un mélange de vitamines, d’oligo-éléments et de minéraux et/ou d’acide hyaluronique. Pour ce faire, le médecin utilise un pistolet doté d’un système de réglage extrêmement précis, qui rend l’acte quasi indolore. 

Les produits utilisés sont essentiellement naturels et ont pour vertus de stimuler la microcirculation, l’oxygénation et la production de collagène dans le derme. En complémentarité, l’acide hyaluronique non réticulé est employé pour renforcer l’effet repulpant. Il aide à retenir l’eau dans la peau, sans pour autant modifier la forme du visage ni augmenter son volume.

Une séance de mésolift dure en moyenne 15 minutes pour le visage et comprend une cinquantaine de micro-injections. Les résultats sont visibles dès le lendemain : la peau retrouve des couleurs, elle est mieux hydratée et plus tendue.

Pour des résultats durables, nous pouvons vous proposer un plan de traitement personnalisé en fonction de vos attentes. La norme habituelle est d’environ 4 séances réalisées à 15 jours d’intervalle. Par la suite, une séance d’entretien tous les 2 mois environ est conseillée si vous souhaitez conserver de façon pérenne un teint plus éclatant et la tonicité de votre peau.

La mésothérapie présente-t-elle des effets secondaires ?

Les risques d’effets secondaires sont faibles. On peut observer quelques saignements dans les suites immédiates de la séance. Éventuellement quelques hématomes très localisés peuvent subsister deux à trois jours après le traitement. Les risques d’allergie sont très rares et se limitent éventuellement à quelques rougeurs localisées et superficielles.

Les contre-indications sont classiques : les personnes souffrant d’eczéma, d’infection cutanée, d’allergies aux composants ou d’une maladie auto-immune et aux femmes enceintes.

Les skinboosters pour une peau plus jeune naturellement

L’objectif d’un skinbooster est d’améliorer l’hydratation cutanée en profondeur. Il a pour vertu de pérenniser la qualité et la jeunesse de la peau. Les injections de skinboosters existent depuis une quinzaine d’années, mais ils ont le vent en poupe ces derniers temps, car ils répondent à une nouvelle tendance : paraître plus jeune naturellement.

Après 30 ans, nous ne produisons plus d’acide hyaluronique ni de collagène. Ce soin de médecine esthétique consiste à injecter, dans le derme moyen, de faibles quantités d’acide hyaluronique peu micronisé. Il apporte ainsi une hydratation en profondeur par captation et redistribution de l’eau. Il nourrit l’ensemble de la peau sans modifier les volumes ni les expressions du visage, contrairement aux injections traditionnelles d’acide hyaluronique. Il ne s’agit pas d’effacer des rides en les comblant, mais d’améliorer l’hydratation de la peau et par là même sa fermeté et son éclat.

En quoi consiste une séance de skinbooster chez CLEM, à vannes ?

Au Centre Laser Esthétique & Médical de Vannes, nos skinboosters sont des cocktails d’antioxydants, d’acide hyaluronique et de différentes vitamines. Nous les associons à un traitement par mésothérapie ou au cours d’un soin hydrafacial®. Par conséquent, il s’agit d’un soin peu invasif et vous pouvez reprendre vos activités dès la fin de la séance.

Un skinbooster peut traiter des zones variées comme les joues, le front, les rides de la lèvre supérieure. On peut également intervenir sur des zones où la peau est très fine comme le cou, le décolleté, et même les mains.

À qui s’adressent les skinboosters ?

À tout le monde, après 30 ans. Il est intéressant pour les peaux jeunes d’y avoir recours, car il permet de préserver le capital cutané et de retarder l’apparition des ridules et des rides. 

Les skinboosters ont un effet tonifiant, repulpant et hydratant sur les peaux matures, puisqu’il stimule le derme affaibli, répare les rides et lisse l’aspect fripé qui nous dérange. Le visage est plus éclatant et paraît naturellement plus jeune.

L’acide hyaluronique n’étant pas allergène, il n’y a donc pas de risque allergique. Ce type de soin est toutefois contre-indiqué aux femmes enceintes, aux personnes sous anticoagulants ou celles souffrant de lésions cutanées sur la zone à traiter.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

13 + 6 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Comment garder une belle peau le plus longtemps possible ?

Comment garder une belle peau le plus longtemps possible ?

Saviez-vous que la peau est l’organe le plus lourd du corps humain ? À l’âge adulte, elle peut peser jusqu’à 3 kilos. Composée de l’hypoderme, du derme et de l’épiderme, elle remplit de nombreuses fonctions essentielles, dont celles de protection contre les agressions extérieures, de régulation de la température corporelle et de maintien des équilibres hydrique et électrolytique.

Pour préserver cette précieuse barrière, il est impératif de la protéger correctement et d’en prendre soin au quotidien. Toutefois, connaissez-vous bien tous les dangers qui peuvent l’agresser et la détériorer ? Passons en revue les facteurs qui abîment notre peau et faisons le tour des bonnes habitudes à prendre et des mauvaises à perdre.

1. Protégez-vous du soleil

L’ennemi public n°1 de la peau est le soleil. Chaque année, à l’approche des beaux jours, articles de presse et campagnes de prévention nous mettent en garde contre les effets néfastes des UV

Coup de soleil = brûlure !

Rappelons qu’un coup de soleil n’est ni plus ni moins qu’une brûlure au premier degré. Il cause des rougeurs, une sensation de chaleur et de douleur, et peut aller jusqu’à provoquer la formation de cloques et l’apparition de fièvre (brûlures au deuxième degré).

Lorsque nous sommes en extérieur, nous nous exposons à deux types de rayons ultraviolets :

  • Les UVB, qui représentent 5 % des UV et qui sont filtrés par les nuages et le verre. Ils sont responsables du bronzage, puisque l’épiderme, en réaction à cette agression, produit de la mélatonine pour se protéger.
  • Et les UVA, qui représentent 95 % des UV, mais qui ne sont arrêtés ni par les nuages ni par le verre. S’ils brûlent mille fois moins la peau que les UVB, ils pénètrent, en revanche, les couches profondes du derme et abîment les fibres de collagène et d’élastine. Ils sont responsables de l’apparition de différents types de cancers de la peau.

Le cancer de la peau le plus connu est le mélanome, car il est la forme la plus grave et la plus mortelle. Or, il ne représente que 10 % des cancers cutanés. Les autres sont le carcinome basocellulaire et le carcinome épidermoïde cutané, qui eux représentent plus de 65 000 cas chaque année en France !

Le soleil, principale cause du vieillissement cutané

Les expositions au soleil répétées détruisent, année après année, des milliers de cellules et altèrent les fibres de collagène et d’élastine du derme. Résultat ? La peau se déshydrate, perd en élasticité et rides et ridules apparaissent prématurément. 

Le soleil est également responsable de l’apparition de taches brunes, appelées également taches solaires, taches de vieillesse ou encore lentigos. Elles apparaissent principalement sur les zones du corps très exposées au rayonnement solaire, comme le visage, le décolleté et les mains. Elles augmentent avec l’âge et sont irréversibles. Elles sont marron clair, de forme arrondie ou ovale, de quelques millimètres et planes. 

Ces taches sont causées par une production excessive et irrégulière de mélanine, liée à des phénomènes d’oxydation de la peau. 

Toutefois, précisons que le soleil n’est pas le seul responsable dans l’apparition de ces taches pigmentaires. D’autres facteurs sont à prendre en compte, tels que la pollution, le tabac, l’alcool, un traitement hormonal, une contraception ou une grossesse.

Des gestes simples pour préserver votre capital solaire

Pour éviter à tout prix le moindre coup de soleil, rappelons ces simples précautions :

  • Évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée. De mai et septembre, entre 11 et 16 heures.
  • Appliquez systématiquement une protection solaire à indice élevé. Au minimum, IFP 30, voire 50 pour les enfants et les peaux claires.
  • Renouvelez l’application toutes les deux heures en couche suffisamment épaisse.
  • Portez des vêtements couvrants, un chapeau et des lunettes de soleil.
  • Fuyez les cabines de bronzage qui, selon l’Anses, présentent un risque avéré de cancers de la peau.
  • Consultez régulièrement un dermatologue, surtout si vous avez une peau claire, pour  notamment surveiller les grains de beauté et les taches.

2. Arrêtez de fumer !

Le tabac n’a pas que des effets désastreux sur l’appareil respiratoire. Il cause également des dégâts importants sur la peau

La nicotine et les nombreuses substances chimiques présentes dans la cigarette provoquent une vasoconstriction des artères. Les vaisseaux se rétrécissent, le flux sanguin diminue, ce qui réduit l’apport en oxygène et en nutriments vers le derme. 

Les dégâts de la cigarette sur votre peau

Moins bien oxygénée et nourrie de l’intérieur, la peau affiche un teint terne et grisâtre, les cellules se renouvellent moins vite et la synthèse du collagène est altérée.

Des rides et ridules se creusent plus précocément, notamment autour de la bouche et au coin des yeux, le teint devient plus gris et plus terne. La peau perd en élasticité et se relâche sur le visage, mais aussi sur le haut du corps. Des taches apparaissent sur le visage et sur les mains. Les problèmes cutanés, comme l’acnée ou la rosacée, s’aggravent et le risque de développer une maladie de peau, comme l’eczéma ou le psoriasis, augmente.

Retrouver une belle peau après l’arrêt du tabac

Lorsque vous arrêtez de fumer, la bonne nouvelle est que cela se voit très vite sur votre visage. 

Les améliorations sont visibles dès la première semaine : la couleur de la peau change et le teint devient plus lumineux. Les poches sous les yeux commencent à s’estomper.

Au bout d’un mois, la peau a déjà regagné en fermeté et en élasticité. Le teint est de plus en plus lumineux.

Au 6e mois, rides et ridules sont moins visibles. Certaines disparaissent, d’autres sont moins profondes. La peau a visiblement gagné en fermeté et en élasticité. 

Pour accélérer la régénération de votre peau après l’arrêt de la cigarette, il est conseillé d’adopter une alimentation riche en vitamines C et E. Ainsi, elle retrouvera plus rapidement son élasticité et sa tonicité. 

Pour faire une cure de vitamine C, dégustez sans réserve des fruits tels que les kiwis, le cassis, les fruits rouges, les oranges. Pour les légumes, préférez les poivrons crus, le brocolis, le chou-fleur et le cresson. Et pensez à parsemer vos plats de persil frais, vraiment très riche en vitamine C. 

Vous trouverez la vitamine E essentiellement dans les matières grasses végétales (huiles de tournesol, d’olive ou d’arachide), les oléagineux (amandes, noisettes…), l’avocat, les épinards ou bien encore les pois chiches.

3. Hydratez correctement votre peau

La protection de la peau passe également par une bonne hydratation

Pour comprendre l’importance de l’hydratation, rappelons que l’épiderme est recouvert d’un film dit « hydrolipidique », qui forme un véritable bouclier contre les agressions extérieures et contre la déperdition en eau de l’épiderme. Il est donc indispensable de prendre soin de ce rempart pour éviter que la peau ne se dessèche, perde sa tonicité et son élasticité.

Les bons gestes à adopter pour hydrater sa peau

  • Matin et soir, appliquez un soin hydratant adapté à votre type de peau, contenant idéalement un indice de protection solaire. Ne changez pas de crème trop souvent afin de laisser du temps aux actifs d’agir. Si vous avez trouvé le produit qui vous convient, gardez-le.
  • Buvez de l’eau tout au long de la journée. L’hydratation de la peau vient aussi de l’intérieur.
  • Démaquillez-vous tous les soirs, même si vous vous maquillez très peu, voire pas. Il est, en effet, essentiel d’éliminer toutes traces de pollution, qui est également responsable du vieillissement prématuré de la peau. Cette étape est d’autant plus importante, car la nuit, la peau se régénère davantage. En revanche, le matin, une simple lotion suffit.
  • Évitez de décaper votre visage en utilisant des soins lavants trop agressifs et limitez les gommages, surtout si vous avez une peau à tendance grasse. Vous risquez d’obtenir le résultat contraire, car les glandes sébacées agressées produiront plus de sébum.

4. Limitez votre consommation de sucre

Autre ennemi de la peau bien moins connu : le sucre.

Tout comme les rayons ultraviolets du soleil, les glucides sont responsables, au fil des ans, du vieillissement des tissus. Ce phénomène, que l’on appelle « glycation », nous concerne tous. Il agit sur l’ensemble de notre organisme et est irréversible.

La glycation ressemble à une « caramélisation » des protéines, qui se produit à partir des glucides. C’est la fameuse réaction de Maillard. Nous l’observons en cuisine, lorsque nous faisons cuire un aliment à une trop forte température. C’est le croustillant des viandes et des saucisses grillées au barbecue, la croûte du pain, le craquant des tartines toastées, ou encore la délicieuse pellicule brune sur le dessus des gratins.  

Les principales protéines concernées par la glycation sont le collagène, l’élastine et la kératine. Pour schématiser, elles se caramélisent, perdant ainsi de leur souplesse.

Résultats ? La peau perd progressivement de son élasticité. Les ridules apparaissent, les rides se creusent et la peau se flétrit.

Que faire pour ralentir la glycation ?

Si la glycation est un phénomène inévitable et irréversible, nous pouvons tout de même  faire en sorte de la ralentir en adoptant une bonne hygiène alimentaire et en privilégiant certains aliments et modes de cuisson.

  • Limitez les aliments à indice glycémique élevé, comme les sucreries, pâtisseries, viennoiseries, les farines et céréales trop raffinées, les confitures… 
  • Préférez les édulcorants naturels comme le miel, le sirop d’agave, le sucre de coco…
  • Mangez des fruits pour faire le plein de vitamine A, car elle agit favorablement sur les cellules et permet de régénérer les tissus.
  • Évitez les modes de cuisson trop forts (barbecue, gril, friture…) et privilégiez les modes de cuisson plus doux, comme la cuisson à la vapeur et les mijotés.
  • Fuyez les produits industriels et les plats préparés.
  • Consommez des aliments et plantes riches en flavonoïdes, tels que le thé vert, la vigne rouge, le raisin et le cacao.
  • Pour ralentir la réaction de Maillard, ajoutez un aliment acide (citron, tomate) dans vos plats ou marinades, et de la levure du boulanger ou du bicarbonate à la place de la levure chimique dans vos pâtes à pain et crêpes. 
  • Notez, enfin, que certaines plantes et certains végétaux ont une action antiglycante. Citons le romarin, le basilic, la cardamome, la cannelle, les clous de girofle, l’ail, les oignons, les feuilles de goyave…

A noter :

D’autres aliments, mal tolérés par l’organisme, peuvent causer des dérèglements cutanés.

Les produits laitiers peuvent provoquer sur la peau cernes, tâches brunes et poches sous les yeux. En cas de doute, faites une pause de trois à quatre semaines pour voir si vous constatez une amélioration.

Le gluten peut être à l’origine de poussées de rosacée.

L’abus d’alcool favorise l’apparition de rides et dilate les vaisseaux sanguins, et pouvant entraîner de la couperose.

En résumé : pour préserver la jeunesse de ma peau

  • J’évite les expositions prolongées au soleil et je fuis les cabines de bronzage.
  • J’hydrate ma peau avec un soin contenant un filtre UV élevé.
  • Je bois de l’eau tout au long de la journée.
  • Je ne fume pas.
  • Je diminue ma consommation de sucres rapides et d’alcool.
  • J’évite les modes de cuisson à température élevée.
  • Je consomme des fruits et légumes frais bio.
  • Je dors suffisamment.

Quelles solutions si votre peau présente déjà des taches brunes et des ridules ?

Si vous constatez des taches brunes sur votre peau, il est conseillé de consulter un dermatologue, surtout si celles-ci présentent un aspect rugueux au toucher, et non lisse. 

Si vous souhaitez faire disparaître les taches brunes apparues sur le visage, le cou, le décolleté ou les mains, la photoréjuvénation par lumière pulsée s’avère très efficace.

Pour atténuer les ridules et repulper l’épiderme, plusieurs techniques sont proposées : la photoréjuvénation par lumière pulsée (IPL) en action préventive et le laser fractionné, le laser ND:Yag ou la mésothérapie en action curative.

Les médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes sont à votre disposition pour vous conseiller et vous prescrire la technique de correction la plus adaptée à votre cas.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

9 + 11 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone