L’épilation laser pendant l’été

L’épilation laser pendant l’été

Peut-on se faire épiler au laser quand on est bronzé.e ?

Les beaux jours arrivent et vous n’avez pas terminé toutes vos séances d’épilation définitive pour éradiquer vos poils. Or, vous avez entendu que le bronzage est une contre-indication majeure pour l’épilation laser. Pas de panique ! 

De nombreuses idées reçues circulent au sujet de l’épilation laser en été. Qu’est-il possible de faire ? De ne pas faire ? Focus sur l’épilation définitive avec les précisions du docteur Boché, de la Clinique Laser Esthétique Médicale de Vannes.

L’épilation laser en été, est-ce possible ?

Oui, il est possible d’avoir recours à l’épilation laser pendant l’été, à condition de respecter un délai d’une semaine de non-exposition aux UV avant et après la séance.

Auparavant, les médecins déconseillaient formellement les séances d’épilation au laser dès que les premiers rayons du soleil faisaient leur apparition pour la simple raison qu’il y avait un risque de brûlure sur des peaux bronzées. C’est également la raison pour laquelle ce type de traitement n’était pas accessible aux peaux foncées, qu’elles soient métisses ou noires. 

Or, plus de vingt ans sont passés depuis l’apparition de la première machine. Aujourd’hui, les lasers sont beaucoup plus précis et savent traiter tous les phototypes de peau. 

Le docteur Boché indique : « Désormais, la pratique et le recul nous permettent de dire, qu’avec les nouveaux lasers, nous pouvons épiler même pendant l’été sur des peaux hâlées, à condition, bien entendu, de respecter certaines règles. »

Les règles qu’il faut impérativement respecter pour éviter l’apparition de taches foncées sont : 

  1. aucune exposition 1 semaine AVANT la séance. 
  2. aucune exposition 1 semaine APRÈS la séance.
  3. pour être certain de bien protéger la zone en question avant et après le traitement, seul le port d’un vêtement est efficace (ex. : pantalon ou legging pour le traitement des jambes et des cuisses). Pour les zones qui ne peuvent pas être couvertes, comme le visage, appliquez un écran total (indice 50) toutes les deux heures. 

Et le docteur Boché de préciser : « Forcément, tout coup de soleil récent ou bronzage de moins d’une semaine est rédhibitoire. » Les médecins de la clinique se réservent le droit de reporter la séance, s’ils estiment qu’il y a une contre-indication.

Pourquoi laser et bronzage ne faisaient pas bon ménage ?

Pour comprendre pourquoi cette technique était contre-indiquée sur peau bronzée, rappelons le principe de l’épilation laser.
Lorsque le médecin passe la pièce à main sur la zone à traiter, le dispositif émet un faisceau de lumière porteuse d’énergie. Cette énergie est absorbée par la mélanine, le pigment coloré contenu dans le poil, qui, par l’effet de la chaleur, est détruit jusqu’à sa racine.
Le bronzage, quant à lui, est le mécanisme de protection mis en place par notre peau pour se protéger des ultraviolets qui l’agressent et pourraient la brûler. Pour se défendre, elle produit de la mélanine, un pigment qui vient absorber une partie des UV et donne cette couleur hâlée à la peau.
D’une longueur d’onde bien moins précise, les anciens lasers risquaient de mal distinguer la mélanine du poil de celle de la peau, ce qui pouvait engendrer des brûlures.
C’est la raison pour laquelle ils étaient réservés aux poils foncés sur peaux claires.

Pourquoi est-ce possible aujourd’hui ?

La technologie laser à visée esthétique a considérablement évolué. Les nouvelles machines, comme le Clarity II, sont désormais capables d’émettre des faisceaux de lumière de différentes longueurs d’onde avec une extrême précision.
Polyvalentes et modulables avec un large éventail de tailles de spots, elles peuvent traiter tous types de peaux sans risquer d’endommager les tissus environnants.


Ainsi, le Clarity II est équipé de deux types de laser :

  • le laser Alexandrite pour les poils foncés sur peaux claires ;
  • et le laser Nd:Yag pour les peaux mates et noires.

Pour pouvoir traiter une peau bronzée, quel que soit le phototype, le médecin emploie non pas le laser Alexandrite, mais le laser Nd:Yag, autrement dit celui utilisé pour traiter les peaux mates et noires.


Le docteur Boché précise : « Certes, le dispositif est différent et peut paraître moins efficace pour la patiente parce que le processus est différent. Mais l’utilisation du laser Nd:Yag permet de conserver le bénéfice d’un traitement déjà démarré. Au laser Alexandrite, la patiente a la vision de l’efficacité immédiate sur le poil, car celui-ci est détruit par le laser, même si le bulbe ne l’est pas. Le laser Nd:Yag, quant à lui, affaiblit tellement le poil qu’il ne pousse plus. Il finit donc par tomber. »

Quel avantage à poursuivre son traitement laser même pendant l’été ?

L’avantage est de ne pas perdre de temps. Rappelons qu’un traitement d’épilation durable par laser s’étale sur plusieurs mois, puisqu’il faut respecter les cycles pilaires. 

Chaque poil connaît trois phases de croissance : 

  • La phase anagène. C’est la phase de croissance du poil, au cours de laquelle la concentration en mélanine est la plus élevée. C’est ce poil-là que le laser peut atteindre et détruire.
  • La phase catagène. Le poil ne croit plus et le laser est inefficace.
  • La phase télogène, qui correspond à la fin de vie du poil et à sa chute. Là aussi, le laser est inefficace. 

Considérant que le laser cible les poils en phase anagène, il faut compter entre 6 et 8 séances espacées de 4 à 8 semaines à chaque fois. Le nombre et la durée entre deux séances sont déterminés par le médecin qui prend en compte la zone à épiler et la densité de la pilosité.


Par ailleurs, consulter pendant l’été est aussi l’occasion de rencontrer un médecin esthétique pour préparer la rentrée dans le but d’entamer un protocole d’épilation sans perdre un temps précieux.

Questions fréquentes sur l’épilation laser en été

J’ai la peau noire. Est-ce que je peux avoir recours à l’épilation laser en période estivale ?

Oui, tout à fait, mais la condition est exactement la même, puisque les peaux noires et métisses bronzent aussi : pas d’exposition au soleil une semaine avant et une semaine après ! 

Est-ce que je peux me baigner juste après une séance laser ?

Il est préférable d’attendre 48 heures avant votre premier bain que ce soit en piscine ou en mer, car les produits ou le sel pourraient irriter votre peau. En revanche, les baignades en eau douce ne posent aucun problème.

Puis-je faire du sport juste après une séance laser ? 

Là aussi, il est préférable d’attendre 24 à 48 heures selon la réaction et la sensibilité locale de votre peau, surtout en début de traitement. En effet, de nombreux bulbes ont été atteints et votre peau peut alors être très réactive.

Est-ce grave si j’annule mes séances prévues pendant les mois d’été ?

“Grave”, non, mais cela est dommage pour vous, puisque vous allongez d’autant votre traitement. Alors qu’une seule séance placée dans le courant de l’été permet de respecter le protocole.

Tout savoir sur l’épilation laser

Tout savoir sur l’épilation laser

Vous en avez assez de la corvée de l’épilation et du rasage, et vous rêvez d’une belle peau lisse sans poils. Vous pensez à l’épilation laser, mais vous vous posez des questions. Comment fonctionne le laser ? Et d’ailleurs, en existe-t-il plusieurs types ? Y a-t-il des risques ? Est-ce possible d’éliminer les poils sur une peau noire ? Est-ce douloureux ? Combien de séances faut-il compter pour avoir une peau glabre ? Votre Clinique Laser Esthétique Médicale, situé à Vannes (56) répond à toutes vos questions. Vous n’aurez plus aucune excuse pour sauter le pas !

Comment fonctionne le laser pour éliminer les poils ?

L’épilation au laser consiste à détruire le poil à sa racine par absorption de chaleur. C’est le principe de la photothermolyse sélective. L’énergie du rayon laser cible la mélanine contenue dans le poil et le follicule pileux, délivrant ainsi une très forte chaleur qui les brûle. Ce phénomène, appelé thermocoagulation, détruit la structure pilaire responsable de la repousse. Ainsi, plus le poil contient de mélanine, plus le laser est efficace.

Pourquoi faut-il plusieurs séances d’épilation laser pour supprimer l’intégralité des poils ?

Tout simplement, parce que les poils ne poussent pas tous en même temps. Ils ont un cycle de vie durant lequel ils naissent, ils croissent, puis ils tombent. Lorsque certains sont en pleine croissance, d’autres se sont déjà détachés du bulbe pileux et tomberont. 

Ainsi, pour que le laser soit efficace au maximum, les poils doivent être en pleine croissance. C’est la phase dite « anagène ». C’est, en effet, uniquement à ce stade que le bulbe est chargé en mélanine. 

Au cours de leur vie, les poils passent par trois phases.

  1. La phase anagène correspond à la croissance du poil. C’est au cours de cette période — qui dure entre 1 et 3 mois en fonction de la zone et du type de peau — que le laser est le plus efficace.
  2. La phase catagène est le moment où le poil commence à se détacher du bulbe pileux. L’épilation laser n’est plus efficace.
  3. La phase télogène correspond à la chute du poil.

Combien de séances sont nécessaires pour obtenir un résultat maximal ?

Tout dépend du résultat escompté et de la zone du corps ciblée. 

En effet, le nombre de séances sera peu élevé si vous souhaitez une pilosité moins dense que si vous désirez obtenir une peau glabre. 

Par ailleurs, il convient de différencier les zones hormono-dépendantes (les seins, le thorax, le pourtour de la bouche) de celles qui ne le sont pas (les jambes, le maillot, les aisselles). Pour les parties hormono-dépendantes, le nombre de séances sera plus important et des séances d’entretien seront à prévoir tout au long de la vie pour éliminer quelques repousses du fait de la stimulation hormonale.

Dans le cas des zones qui ne sont pas hormono-dépendantes, 4 à 8 séances sont généralement suffisantes pour obtenir une épilation durable.

L’épilation laser est-elle vraiment définitive ?

En réalité, l’épilation laser n’est pas définitive dans l’absolu. Il est prématuré d’utiliser le terme « définitif », puisque cette technique n’existe que depuis une vingtaine d’années. Il serait préférable de parler d’épilation longue durée ou d’épilation durable.

Toutefois, cette technique de médecine esthétique permet d’éliminer la quasi-totalité du stock pileux en quelques séances. De nouveaux poils plus ou moins fins et clairs peuvent repousser au fil du temps, d’où parfois la nécessité de programmer une séance d’entretien.  

Soulignons, par ailleurs, que la production hormonale de la femme évolue tout au long de sa vie. Les grossesses, la prise d’un traitement hormonal, la ménopause sont autant de raisons qui peuvent influer sur la fabrication de nouveaux bulbes.

Quel est le prix d’une épilation laser ?

Tout dépend de la surface à traiter. Plus la zone est importante, plus la séance sera longue, donc plus coûteuse. Ainsi, comptez :

  • 40 euros pour les parties du visage (lèvre supérieure, menton ou barbe) ;
  • 80 euros pour les aisselles ;
  • 160 euros pour les bras, les épaules ou le torse ;
  • 200 euros pour les demi-jambes. 

Par ailleurs, il est souvent financièrement plus avantageux de traiter plusieurs zones en même temps, car la plupart des centres médicaux esthétiques proposent des forfaits.

Quoi qu’il en soit, sachez qu’au terme de la consultation préalable obligatoire, le médecin est tenu de vous délivrer un devis détaillant les prestations.

Peut-on épiler toutes les zones du corps au laser ?

Oui, il n’y a aucune contre-indication anatomique. Toutes les zones du corps peuvent être concernées, des oreilles jusqu’aux pieds, en passant par le sillon inter-fessier. Cependant, toutes ne représenteront pas les mêmes difficultés.

À partir de quel âge peut-on avoir recours à l’épilation laser ?

L’épilation laser étant un acte esthétique, il est préférable de commencer cette démarche lorsque l’on a atteint la majorité légale de 18 ans. 

Cependant, pour certaines demandes, il est possible d’intervenir sur des mineurs à partir de 16 ans. L’enfant devra être accompagné et avoir reçu l’autorisation de son tuteur légal.

Toutefois, il n’est pas préconisé de commencer trop jeune. La pilosité étant un système hormono-dépendant, il est recommandé aux patients d’attendre d’avoir atteint la maturité hormonale avant de commencer un traitement au laser. 

Plus vous commencerez tard ce type de traitement, meilleurs seront les résultats. Chez la femme, la majorité pilaire est atteinte à 25 ans en moyenne, et chez l’homme vers 30 ans, parfois un peu plus tard pour les zones comme le torse et le dos.

Les hommes peuvent-ils recourir à l’épilation laser ?

Tout à fait. De plus en plus d’hommes ont recours au laser pour leur pilosité. Le protocole diffère de celui des femmes dans la mesure où le poil, la densité pileuse et la stimulation hormonale sont différents.

Les hommes peuvent faire le choix d’éliminer intégralement les poils de certaines zones (aisselles, jambes, torse, dos, épaules…) pour des raisons esthétiques ou dans le cadre d’une activité sportive. D’autres préféreront diminuer la densité. Le traitement au laser peut également être une solution pour solutionner les problèmes de folliculites et de kystes causés par les poils incarnés.

Le nombre de séances est plus élevé pour les hommes et un entretien annuel est souvent nécessaire à cause de la stimulation hormonale qui peut faire apparaître des poils. À noter enfin qu’il est préférable d’attendre d’avoir au moins 30-35 ans avant de commencer ce traitement.

L’épilation laser est-elle accessible à tous les types de peau ?

La réponse est oui. Toutes les peaux, qu’elles soient claires ou foncées, peuvent avoir recours à ce type de traitement. En revanche, le laser n’aura aucune action sur les poils blancs ou roux, puisque ces derniers ne renferment que peu voire pas de mélanine. 

Peut-on se faire épiler au laser si l’on a une peau noire ou métisse ?

Là encore, la réponse est oui. Il existe désormais sur le marché plusieurs types de laser avec des longueurs d’onde différentes en fonction de la carnation de la peau.

Ainsi, les peaux mates à noires (phototypes 4, 5 et 6) sont traitées avec le laser Nd-YAG qui produit une longueur d’onde de 1 064 mm. Cependant, le nombre de séances sera plus élevé (entre 8 à 10).

Le laser Alexandrite (longueur d’onde de 755 mm) s’adresse aux peaux plus claires (phototypes de 1 à 4), à condition que les poils soient foncés.

Quant aux peaux claires mais bronzées, il convient d’être très prudent pour éviter les risques de brûlures ou de dépigmentation et d’attendre quelques semaines pour perdre son bronzage. Il est, par ailleurs, vivement conseillé de ne pas s’exposer au soleil ni même d’appliquer un autobronzant pendant la durée du traitement. 

L’épilation laser présente-t-elle des risques ou des effets secondaires ?

L’épilation laser ne présente pas de risque si toutes les conditions sont respectées : le choix de bon laser en fonction du phototype, le bon paramétrage de la machine et le respect des contre-indications. C’est la raison pour laquelle seul un médecin formé à cette technique est habilité à opérer.

En revanche, ce type de traitement peut engendrer quelques effets secondaires, qui sont normaux et variables. Certains patients peuvent présenter des rougeurs et, plus rarement, des irritations ou gonflements juste après la séance.

Y a-t-il des contre-indications de l’épilation au laser ?

Oui, il existe quelques contre-indications :

  • certains traitements médicamenteux (antibiotiques, corticoïdes, Roaccutane®…) ;
  • certaines maladies ou lésions cutanées ;
  • la grossesse ;
  • l’allaitement ;
  • un tatouage sur la partie à épiler.

Lors de votre premier rendez-vous, il est important de préciser au médecin lasériste si vous suivez un traitement ou des soins médicaux. Une insuffisance veineuse ou une mauvaise circulation du sang ne sont pas des contre-indications, mais elles doivent faire l’objet de précautions particulières.

Enfin, le bronzage (soleil et cabines à bronzer) est à proscrire au moins un mois avant le traitement, car il augmente la quantité de mélanine dans la peau et peut conduire à des brûlures.

L’épilation au laser est-elle douloureuse ?

La perception de la douleur est propre à chacun. Même si l’épilation au laser n’est pas douloureuse, certaines zones sont bien plus sensibles, comme le maillot et le sillon inter-fessier. Le ressenti est un léger picotement à chaque impact du laser. Toutefois, les machines ont fait beaucoup de progrès et sont aujourd’hui équipées d’un système de refroidissement qui diminue la douleur. Par ailleurs, selon les personnes et les zones, le médecin peut proposer l’application d’un gel anesthésiant.

À la suite de la séance, il est nécessaire de prendre soin de l’épiderme avec une crème réparatrice qui sera appliquée à la fin de votre rendez-vous.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

5 + 13 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Quels sont les 7 avantages de l’épilation définitive ?

Quels sont les 7 avantages de l’épilation définitive ?

Faites-vous partie de ces femmes qui passent des heures dans leur salle de bain à se battre avec un épilateur électrique pour traquer le moindre poil ? Ou de ceux qui complexent d’exposer un dos très (trop ?) poilu ? Ou bien celles encore qui dépensent, mois après mois, année après année, des centaines d’euros chez l’esthéticienne ?

L’épilation au laser est sans aucun doute la meilleure des solutions pour celles et ceux qui veulent se débarrasser de la corvée des poils, ou qui rêvent de voir s’envoler un complexe.

Cette méthode sûre et efficace rencontre un énorme succès. Voyons ensemble tous les avantages qu’apporte l’épilation laser.

L’épilation laser est une technique sûre et efficace

Pratiquée depuis une vingtaine d’années, l’épilation au laser a fait ses preuves et donne d’excellents résultats. Il est difficile d’affirmer que cette méthode est totalement définitive, car nous manquons encore de recul. Cependant, elle est au moins la solution la plus durable et la plus efficace pour éliminer les poils sur le long terme.

En effet, six à huit séances en six à douze mois suffisent pour venir à bout de la quasi-totalité d’un stock pileux bien foncé. Ce nombre varie en fonction des zones du corps, de la couleur des poils, des personnes et de leur âge. Toutefois, des poils fins et clairs peuvent repousser avec le temps. Il peut donc être nécessaire de recourir à des séances d’entretien pour les éliminer.

Cette technique est efficace, car le rayon laser détruit le bulbe pileux à sa racine. Il cible la mélanine contenue dans le follicule et la tige et les brûle. Ainsi, plus le poil contient de mélanine, plus la thermo-coagulation agit. Par conséquent, le laser n’a aucun effet sur les pilosités blanches, blondes ou rousses.

L’épilation au laser est une solution aux poils incarnés 

Autre atout et non des moindres : l’épilation au laser est une solution lorsque la repousse des poils est à l’origine de boutons et d’inflammations.

Un poil incarné est un poil qui n’arrive pas à percer l’épiderme lorsqu’il repousse. Il finit donc par se tortiller et pousse sous la peau, causant ainsi des boutons. Malheureusement, il arrive que ces derniers s’infectent et se transforment en furoncles ou en kystes.

Rappelons que le poil, comme le cheveu, a plusieurs cycles de vie. Quand il a terminé sa phase de croissance, il finit par tomber et est alors remplacé par un autre poil après une phase de latence. Toutefois, lorsqu’il est arraché ou coupé, il peut mal repousser et risque de s’incarner.

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’apparition de poils incarnés :

  • Les techniques d’épilation manuelles ou mécaniques (cire, pince ou épilateur électrique…) ralentissent certes la pousse du poil, mais pendant ce laps de temps, la peau se reforme et la trajectoire du poil n’est plus clairement définie. Résultat ? Il n’arrive pas à percer l’épiderme et pousse sous la peau.
  • Le rasage. La lame du rasoir tire le poil vers le haut pour le couper le plus court possible, ce qui le fait redescendre sous la peau. Cela peut modifier son sens de repousse. Il croît alors sous la peau.
  • Les poils frisés peuvent également s’incarner facilement.
  • Le port de vêtements trop serrés provoque beaucoup de frottements et peut être la cause de poils incarnés. La peau s’assèche et s’épaissit rendant ainsi difficile la sortie des poils.
  • Une peau épaisse et mal hydratée.

Ainsi, les poils incarnés apparaissent surtout sur une peau sèche, épaisse ou mal hydratée, ou sur des zones de rasage fréquent.
Chez la femme, c’est souvent le cas sur la zone du maillot. Les hommes, quant à eux, sont concernés au niveau de la barbe. Le laser s’avère donc une solution efficace et pérenne pour en finir avec les poils incarnés.

L’épilation laser apporte la tranquillité d’esprit

Séance après séance, les poils se font de plus en plus rares et s’affinent. En quelques mois, la peau devient plus douce et plus lisse. L’intérêt de cette technique réside dans le fait que le sujet « poils » n’en est plus un. Quelles que soient la saison ou les circonstances, vous n’avez plus à vous demander plus si vous pouvez porter tel ou tel vêtement, si vous êtes impeccable. Tout au long de l’année, vous avez l’esprit tranquille.

Épilation à la cire, crème dépilatoire, rasoir ne font plus partie du quotidien. Ils deviennent des objets inutiles. Plus besoin d’anticiper une visite chez l’esthéticienne ou une séance d’épilation ou de rasage à la maison pour pouvoir porter une jupe sans collants.

L’épilation laser est économique sur le long terme

Si l’épilation au laser représente un budget conséquent, sur le long terme, cette méthode revient moins chère que des séances chez l’esthéticienne. Il suffit de comparer le budget laser d’une zone donnée au coût global des séances en institut qui se renouvelle plusieurs fois par an. De la même manière, l’achat des produits dépilatoires finit par constituer un important budget. 

De plus, la plupart des centres laser proposent des forfaits multizones qui sont financièrement plus avantageux qu’un traitement sur une seule zone.

À titre indicatif, chez CLEM à Vannes, le forfait « Demi-jambes + maillot classique » vous fait économiser environ 10 %, et le forfait « Aisselles + maillot classique + jambes entières » plus de 20 %.

Enfin, en plus de réaliser des économies d’argent à long terme, l’épilation au laser représente également un gain de temps au quotidien, puisque vous n’aurez plus besoin de vous préoccuper de votre pilosité.

Le saviez-vous ?

Une femme qui s’épile régulièrement entre ses 15 et ses 65 ans passera en moyenne 600 heures chez son esthéticienne ou dans sa salle de bains pour se débarasser de ses poils.

L’épilation laser est accessible à tous les types de peau

La technologie des lasers d’épilation a fait d’importants progrès ces dernières années. Auparavant, cette méthode était destinée uniquement aux personnes présentant une peau claire et une pilosité foncée. Aujourd’hui, toutes les peaux claires, métisses, foncées, et désormais même les peaux noires, peuvent avoir recours à ce type de traitement.

Il existe deux types de laser avec des longueurs d’onde différentes : le laser Nd:Yag traite les carnations mates à noires, tandis que le laser Alexandrite s’adresse aux peaux claires. Le praticien choisit ainsi le laser adapté au phototype du patient.

L’épilation laser peut diminuer la densité pilaire

Le laser est la solution parfaite lorsqu’un patient souhaite réduire la densité pilaire d’une zone. Cela est souvent le cas chez les hommes qui aimeraient avoir moins de poils, sans pour autant se retrouver avec un torse ou des bras complètement glabres. Ils conservent ainsi un physique viril tout en soignant l’esthétisme de leur pilosité. 

Le traitement de la barbe au laser est également de plus en plus demandé, soit pour se débarrasser de la corvée quotidienne du rasage, soit dans un but plus médical. En effet, les rasages à répétition densifient et durcissent les poils de la barbe. De ce fait, cette zone est souvent sujette aux poils incarnés, ce qui, avec le passage de la lame, est souvent la cause de lésions et de cicatrices.

Enfin, le laser offre aussi la possibilité de travailler les contours de la pilosité pour arborer une barbe joliment dessinée.

Sachez, cependant, que la barbe masculine est la zone du corps humain qui a la densité pilaire la plus importante (500 bulbes au cm2 !). Une épilation laser sera donc un processus laborieux et long !

Dernier avantage de l’épilation au laser : des séances quasiment indolores et plus rapides

Ces dernières années, les améliorations techniques apportées aux lasers de médecine esthétique ont raccourci la durée et le nombre des séances.
Et ce n’est pas fini ! Équipées de systèmes « intelligent », ces machines ultra perfectionnées sont capables de reconnaître la vitesse de déplacement de la main du praticien, et ce, afin d’adapter la vitesse des tirs. Ces lasers sont plus méthodiques et plus rapides, car ils ciblent un plus grand nombre de follicules pileux à chaque impact.

Par ailleurs, ils sont désormais dotés d’un système de froid pulsé, ce qui limite les sensations de picotements et de chaleur lors des impacts du laser sur la peau, rendant la séance quasiment indolore. Bien entendu, ces sensations varient en fonction de la sensibilité de chacun et en fonction des zones.

Plus sûr, plus efficace, plus rapide, plus économique, quasiment indolore… tels sont les principaux avantages de l’épilation laser.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez commencer un traitement, n’hésitez pas à contacter le Centre Laser Esthétique Médical de Vannes pour prendre un premier rendez-vous avec l’un de nos médecins.

Ce rendez-vous médical est nécessaire et gratuit.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

15 + 1 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone
Comment bien choisir son centre d’épilation laser à Vannes ?

Comment bien choisir son centre d’épilation laser à Vannes ?

C’est l’automne, et vous êtes enfin décidée à vous débarrasser définitivement de vos jolies jambes velues et de vos aisselles bien poilues. Vous êtes prête à franchir le cap de l’épilation laser ! Et vous avez raison, car cette méthode présente de nombreux avantages. Elle est efficace, elle améliore sensiblement l’aspect de la peau et, au bout du compte, elle représente un investissement avantageux.

Toutefois, avant d’ouvrir la porte du premier centre venu et d’éviter ainsi toutes déconvenues, il est important de bien vous renseigner. En effet, le laser est un outil puissant qui doit être programmé par un médecin formé et manipulé avec précaution. Alors, comment choisir un centre d’épilation laser sérieux et fiable ? Le Centre Laser Esthétique Médical, situé à Vannes dans le Morbihan, vous conseille pour vous aider dans votre choix.

Choisissez un centre esthétique médical

En quelques années, l’offre en termes d’épilation permanente s’est considérablement étoffée. Et les écarts de prix sont tels qu’il est souvent difficile de choisir et de faire confiance.

La première information importante que vous devez retenir est que l’épilation au laser est une pratique réglementée. Depuis mars 2013, la loi impose qu’elle soit réalisée uniquement par un médecin diplômé d’un doctorat de médecine. De plus, pour pratiquer des épilations au laser en toute sécurité, ils doivent avoir suivi une formation spécifique de laséristes. 

Avant de confirmer un rendez-vous, vérifiez que la personne qui vous reçoit en consultation est diplômée en médecine et qu’elle a suivi une formation qui l’autorise à manipuler des lasers médicaux de classe IV.

Si vous hésitez encore sur le choix du centre de laser, réalisez une petite enquête autour de vous auprès de vos ami(e)s et connaissances. N’hésitez pas également à lire les avis sur Internet pour connaître les expériences et les recommandations des uns et des autres.

Préférez des lasers de toute dernière génération

Tous les centres esthétiques proposant l’épilation définitive au laser ne disposent pas de la même qualité d’équipement. Pour être en mesure de proposer des lasers à la pointe de la technologie, il est nécessaire d’investir dans un matériel très onéreux. Ces appareils sont désormais capables de traiter différents types de carnation et de poils.

Le Centre Laser Esthétique Médical de Vannes est équipé de lasers dermatologiques de toute dernière génération. Nous utilisons le Clarity II, qui est un laser esthétique polyvalent. Il est composé de deux modes d’épilation de type médical IV : le laser Alexandrite pour les peaux claires et le laser Nd Yag pour le traitement des peaux mates et foncées.

L’importance d’une prise en charge personnalisée

Avant tout début de traitement, vous devez rencontrer un médecin pour une consultation préalable. Cette consultation est obligatoire et primordiale, puisque l’épilation laser est un acte médical.

Le médecin réalise un examen clinique de votre peau et évalue la faisabilité de l’épilation définitive. Il procède à un interrogatoire médical pour s’assurer que vous ne présentez pas de contre-indications ou de risques d’allergie. 

Au cours de cette séance, le praticien vous explique le fonctionnement du laser, le déroulement d’une séance et définit les paramètres du traitement. Cette entrevue est également l’occasion pour vous de poser toutes vos questions : est-ce que le laser fait mal ? Puis-je m’exposer au soleil ? Suis-je autorisée à m’épiler entre deux séances ? Quel type de laser utilisez-vous ?…

À l’issue de cette première consultation, le médecin vous remettra un devis et un consentement dans lequel sera détaillé le nom du médecin, le type de laser, le nombre approximatif de séances et le prix. 

Vous devrez attendre 14 jours, car comme tout acte médical esthétique, ce délai de réflexion est légalement obligatoire avant de pouvoir donner votre accord et débuter le traitement.

Enfin, ce premier rendez-vous est l’occasion pour vous de juger de l’accueil qui vous est réservé.

En résumé pour bien choisir son centre laser à Vannes :

  • Choisissez un centre dont les séances sont programmées et surveillées par un médecin lasériste.
  • Prenez le temps de recueillir des avis par le bouche-à-oreille et sur Internet.
  • Renseignez-vous sur les types de lasers utilisés.
  • Prenez le temps de la consultation préalable pour poser toutes vos questions et vous faire votre propre avis sur le centre et l’équipe médicale.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

10 + 9 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone