Comment faire disparaître les taches pigmentaires ?

Comment faire disparaître les taches pigmentaires ?

Lentigostaches de soleilmasque de grossesse… Toutes ces marques brunes sont des taches pigmentaires cutanées. Même si elles ont des appellations différentes, elles ont un point commun : elles sont dues à une hyperpigmentation de la peau. Elles apparaissent progressivement sur les parties du corps les plus exposées au soleil et s’intensifient au cours de la vie. Pourquoi apparaissent-elles ? Peut-on les prévenir ? Et quelle technique choisir parmi toutes celles proposées ?

L’automne est la période propice pour entamer ce type de traitement. Petit tour d’horizon sur ce qu’il faut savoir sur les taches brunes avant de vous lancer.

Lentigos solaires, taches de vieillesse, masque de grossesse : comment les différencier ?

Les lentigos

Dans la famille des lentigos, on trouve les lentigos séniles, plus communément appelés taches de vieillesse, et les lentigos solaires ou taches de soleil. Toutes ces marques correspondent à une hyperpigmentation de la peau.

Petites, rondes, plates et de couleur marron clair, ces marques sont des amas de mélanine. Elles ne sont ni douloureuses ni accompagnées de démangeaisons. Elles peuvent cependant s’avérer inesthétiques pour certains .

Les lentigos sont très courants. Ils concernent la plupart des personnes qui se sont beaucoup exposées aux UV avant 50 ans sans protection efficace. On parle alors de lentigos solaires, ou taches de soleil. Les travailleurs en extérieur sont également sujets aux taches de soleil comme les agriculteurs, les jardiniers, les professionnels du bâtiment…

Ainsi, les lentigos peuvent commencer à apparaître autour de la quarantaine et s’intensifier au fil du temps. Les taches de vieillesse, quant à elles, s’appellent ainsi, car elles apparaissent vers 60 ans. Si toutes les personnes sont concernées par les lentigos séniles, celles à la peau claire le sont davantage. L’importance de ces taches varie en fonction du phototype et des expositions au soleil.

Le mélasma ou masque de grossesse

Le mélasma est également le résultat d’une hyperpigmentation. II se différencie des lentigos par son apparence de marques brunes plus étendues sur les pommettes et les joues. Il peut s’étendre sur le front et au-dessus de la lèvre supérieure.

Le mélasma est causé par un dérèglement hormonal qui peut avoir lieu au cours de la grossesse ou par la prise d’un traitement contraceptif. Notons, toutefois, que contrairement aux idées reçues, il peut dans 10 % des cas toucher les femmes non enceintes et les hommes à peau foncée.

Si le mélasma est plus fréquent chez les personnes qui ont une peau foncée, certains facteurs peuvent aggraver l’apparence de ces marques marron comme les expositions au soleil non protégées, les maladies thyroïdiennes auto-immunes et les médicaments qui augmentent la sensibilité de la peau au soleil.

Il existe deux sortes de mélasma en fonction des couches de l’épiderme impactées :

  • Le mélasma épidermique ne concerne que les couches superficielles de la peau et présente des marques brun foncé aux contours bien définis. Il répond plus facilement et plus rapidement aux traitements.
  • Le mélasma dermique, quant à lui, touche les couches plus profondes du derme. Les marques ont des contours plus flous et sont de couleur brun clair voire bleuâtre. Dans ce deuxième cas, les résultats seront plus longs à atteindre, car le traitement devra agir plus en profondeur.

Les taches brunes post-inflammatoires

Ces taches sont dues à une hyperpigmentation de la peau suite à une inflammation locale. Ces inflammations peuvent être causées par une cicatrice, une irritation ou des boutons d’acné. Les marques sont plus prononcées chez les sujets à peau foncée et d’autant plus si elles sont exposées aux rayons du soleil.

L’origine des taches brunes

L’hyperpigmentation localisée qui apparaît et s’intensifie au fil du temps est due à une surproduction de mélanine. En effet, pour se protéger des UV, la peau fabrique ce pigment, ce qui donne le bronzage. Toutefois, les expositions excessives et répétées agressent la peau et finissent par dérégler la production de mélanine. En réaction, la peau produit en surdose de la mélanine. Ce sont ces amas de pigments qui forment de petites taches plus sombres. Année après année, les excédents de mélanine persistent même lorsque la peau perd de son bronzage.

Le soleil étant le principal facteur, c’est la raison pour laquelle les lentigos apparaissent sur les zones du corps les plus exposées aux UV, tels le visage, le cou, le décolleté et les mains.

Quelques précautions à prendre avant d’envisager un traitement

Dans certains cas, les taches brunes peuvent s’avérer disgracieuses, notamment lorsqu’elles sont très marquées sur le visage. C’est la raison pour laquelle certaines personnes souhaitent les faire enlever. L’objectif est de retrouver un teint plus uniforme et plus lumineux. Estomper ces marques du temps sur le visage, les mains et le décolleté présente également l’avantage de paraître plus jeune. 

Même si ces taches brunes sont tout à fait bénignes, il est important de faire surveiller leur aspect par un médecin, car elles peuvent se confondre avec un mélanome ou un autre cancer de la peau. Il est, par ailleurs, indispensable de connaître leur origine pour adapter au mieux le traitement.

Plus les marques sont récentes (entre 2 et 4 mois), plus elles seront faciles à enlever. Dans ce cas, vous pouvez recourir aux méthodes naturelles, aux soins dépigmentants ou aux peelings doux.

Les taches anciennes et profondes, quant à elles, nécessitent souvent un traitement plus long. Tout dépend de la technique médicale utilisée.

Quoi qu’il en soit, et quelle que soit l’origine de l’hyperpigmentation, l’essentiel est de se protéger des rayons du soleil (écran total, vêtements anti-UV, chapeau à large bord…), sous peine de voir les taches réapparaître.

Traiter les taches brunes à la maison

Les méthodes de grand-mère

Les fameuses méthodes naturelles dites « remèdes de grands-mères » sont efficaces sur les taches récentes, si toutefois vous faites preuve de patience et de régularité. Les ingrédients recommandés pour fabriquer ces masques sont les jus d’agrumes comme le citron, le curcuma, l’aloe vera, le persil. La fréquence et la durée d’application varient en fonction des recettes.

Les soins cosmétologiques

En vente libre,vous trouverez pléthore de soins cosmétologiques dépigmentants et antitache, sous forme de crèmes ou de sérums. Ces produits sont souvent fabriqués à base d’extraits végétaux et contiennent des acides comme l’acide azélaïque, les AHA (alpha-hydroxy-acides) ou la viniférine, issue de la sève de vigne.

Les traitements uniquement délivrés sur prescription médicale sont à base d’hydroquinone, de dermocorticoïdes, d’acide glycolique concentré, de trétinoïne, d’acide salicylique ou de sels de mercure…

Les résultats sont très progressifs et longs à obtenir. Il est nécessaire d’appliquer le soin très régulièrement et pendant plusieurs mois. Il est donc préférable d’entamer le traitement à la sortie de l’été et d’éviter toute exposition au soleil en appliquant une protection solaire avec un indice élevé.

Enlever les taches pigmentaires avec la médecine esthétique

Si les taches sont trop profondes ou si vous n’avez pas la patience d’attendre qu’une crème fasse effet, il existe aujourd’hui de nombreuses techniques médicales pour se débarrasser des taches brunes efficacement. Le choix du traitement dépendra de plusieurs facteurs, notamment le type de peau, l’origine et la profondeur des taches…

Quelle que soit la technique choisie, rappelons qu’il est fortement recommandé d’éviter toute exposition aux UV pendant le traitement. C’est également la raison pour laquelle, ces traitements doivent être pratiqués à l’automne et en hiver.

Le peeling

L’objectif est de créer une desquamation de la peau en appliquant un produit exfoliant.

Il existe trois niveaux de peeling : superficiel, moyen et profond.

Pour traiter des taches récentes et peu profondes, un peeling doux à base d’acides de fruits peut suffire pour éliminer les couches superficielles de l’épiderme et stimuler la formation de collagène. Les jours qui suivent le traitement, la peau pèle, dévoilant un teint plus lumineux et homogène. Prévoyez entre 3 et 6 séances, espacées de 2 à 3 semaines.

Pour des taches brunes plus profondes et/ou plus anciennes, le peeling moyen à base d’acide trichloracétique est recommandé. Il vise à éliminer l’épiderme et la partie haute du derme. L’application du produit est douloureuse, et l’aspect de la peau est celui d’un « coup de soleil » avec parfois la présence d’un œdème et de croûtelles. La peau desquame pour faire place, en 8 à 10 jours, à une fine peau rosée.

La lumière pulsée (IPL)

La lumière pulsée est efficace sur les taches brunes localisées que sont les lentigos solaires. Cette technique consiste à envoyer une lumière de forte intensité vers les zones foncées. La chaleur ainsi dégagée entraîne la destruction des pigments, qui s’éliminent ensuite progressivement par desquamation.

Les interventions sont relativement courtes, entre 10 et 30 minutes, en fonction de la zone à traiter. Comptez 2 à 4 séances, espacées de 3 à 4 semaines.

Le NdYag

Le principe est le même que pour l’épilation définitive. Toutefois, dans le traitement des taches, il s’agit de lasers NdYag spécifiquement conçus pour capter les excès de mélanine sous-cutanée. Sous l’effet de la chaleur, les pigments bruns se détruisent ou se fragmentent. Ils sont ensuite éliminés par les cellules réparatrices du derme, laissant place à une peau nette. Il n’y a aucune brûlure ni abrasion de la couche cutanée superficielle. Généralement, 1 à 3 séances sont nécessaires.

La microdermabrasion

La microdermabrasion est un procédé non invasif, doux et indolore qui consiste à exfolier la couche supérieure de la peau pour la nettoyer en profondeur et relancer l’activité cellulaire.

C’est une sorte de gommage mécanique, au contraire du peeling qui lui est chimique. Elle peut être pratiquée sur tout type de peau, sauf si celle-ci présente de l’acné, du psoriasis, de l’eczéma, une irritation ou une brûlure. Résultat : la peau est plus nette et le teint plus uniforme. Prévoyez en moyenne 3 à 4 séances.

Le laser CO2 fractionné

Le laser CO2 fractionné (ou laser à dioxyde de carbone) est utilisé pour détruire les lésions dermatologiques, comme les cicatrices, les rides, les taches pigmentaires et les pores dilatés. Ce laser ablatif partiel crée des puits microscopiques sans toucher la peau entre chaque puits. En cicatrisant, ces puits se referment en produisant de nouvelles cellules de peau et en stimulant des fibroblastes, les cellules créatrices de collagène.

Le laser CO2 fractionné traite les taches du visage, du cou, du décolleté et des mains. Contrairement au laser CO2 ancienne génération, il permet un temps d’éviction sociale moindre, mais nécessite plusieurs séances.

La cryothérapie

L’objectif de cette technique est d’éliminer certaines zones de la peau en produisant une brûlure par le froid. Le médecin applique de l’azote liquide ou de la neige carbonique sur les endroits concernés, ce qui détruit les cellules cutanées. Une cloque puis une croûte se forment quelques jours après, qui disparaissent en 2 à 3 semaines. Ce traitement, plus agressif que le laser, est très efficace, mais il n’est pas indiqué pour corriger un mélasma.

CLEM propose plusieurs solutions pour traiter les taches et unifier votre teint.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter et à prendre rendez-vous avec l’un de nos médecins. La première consultation est gratuite.

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

4 + 9 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone