Perdez votre culotte de cheval grâce à la cryolipolyse

Perdez votre culotte de cheval grâce à la cryolipolyse

Nous sommes nombreuses à afficher des rondeurs au niveau des hanches et des cuisses. Certaines les assument parfaitement, d’autres, plus complexées, aimeraient bien (dé)gommer cette graisse sans pour autant passer par la case « chirurgie ». 

La cryolipolyse se présente comme une solution idéale pour éliminer la culotte de cheval.

Mais comment fonctionne la cryolipolyse ? Pourquoi est-ce une méthode parfaitement adaptée pour s’attaquer à ces amas graisseux récalcitrants ? Et quels résultats en attendre ?

Les causes de la culotte de cheval 

La culotte de cheval est cet amas graisseux, plus ou moins important, qui se localise en haut à l’arrière des cuisses et sous les fesses, favorisant l’apparition de la cellulite. 

Avoir des rondeurs au niveau des cuisses et des hanches est un phénomène tout à fait normal chez la femme, et ce pour trois raisons. 

Le facteur hormonal

Les femmes sont génétiquement programmées pour faire des stocks de graisse. Ils ont pour fonction d’assurer le bon développement du fœtus au cours de la grossesse, puis l’allaitement. Ainsi, même les femmes ayant une bonne hygiène de vie et une silhouette fine peuvent avoir une culotte de cheval.

Par ailleurs, ces amas graisseux peuvent s’accentuer à la suite de variations hormonales ou pondérales, à la puberté comme à la ménopause.

Le facteur héréditaire

La culotte de cheval a également un caractère héréditaire. Certaines femmes ont tendance à plus s’épaissir que d’autres au niveau des hanches, des fesses et des cuisses.

D’ailleurs, on observe que la localisation de ces bourrelets adipeux varie en fonction des populations : latérale pour les femmes européennes et postérieure pour les femmes africaines, par exemple.

L’hygiène de vie

La sédentarité et une alimentation trop riche en graisse et en sucre favorisent l’apparition de ces amas graisseux, qui se logent plus particulièrement au niveau des hanches et des cuisses.

De plus, lorsque nous pratiquons une activité physique, notre organisme a tendance à puiser en priorité les graisses stockées dans le haut du corps.

Le saviez-vous ?

Le terme de « culotte de cheval » a fait son apparition au début du XIXe siècle. Il tient son nom du pantalon ample porté en équitation. En médecine, on parle de « stéatomérie ».

La cryolipolyse, qu’ est-ce que c’est ?

La cryolipolyse est un traitement par le froid qui vise à remodeler la silhouette. Pratiquée depuis une dizaine d’années et uniquement dans un cadre médical, cette technique non invasive a fait ses preuves. Elle consiste à éliminer les amas de graisse localisés en exposant les cellules graisseuses à un froid intense. Les adipocytes ainsi endommagés sont ensuite naturellement éliminés par l’organisme, et le tissu adipeux s’affine.

La cryolipolyse : l’idéal pour diminuer la culotte de cheval

Une fois bien installée, la graisse de la culotte de cheval devient dure et douloureuse au toucher. Il devient alors difficile de la déloger, même avec une bonne hygiène de vie et des exercices physiques adéquats.

La cryolipolyse est un traitement médical qui s’avère parfaitement adapté pour s’attaquer à la graisse de cette zone du corps. Rappelons que les cellules graisseuses sont bien plus sensibles au froid que les autres cellules de notre corps. Ainsi, en exposant ce gras récalcitrant à un froid intense, la cryolipolyse vient détruire les adipocytes. Progressivement, les déchets cellulaires sont éliminés via le système lymphatique. Semaine après semaine, l’épaisseur du tissu adipeux diminue. 

Toutefois, si cette méthode permet de diminuer le tour de cuisse, vous ne devez pas la considérer comme une méthode minceur qui vous fera perdre quelques kilos. Il s’agit bien d’une technique pour redessiner la silhouette.

D’ailleurs, précisons qu’elle s’adapte parfaitement aux autres zones du corps comme le ventre, les hanches, le haut des bras, le double menton…

Les avantages de la cryolipolyse pour supprimer la culotte de cheval

  • Elle est non invasive (pas de cicatrice, pas de plaie, pas d’hémorragie).
  • Elle est quasiment indolore.
  • Elle n’entraîne pas d’éviction sociale.

Le traitement de cryolipolyse pour éliminer la culotte de cheval

Une consultation de contrôle obligatoire

La cryolipolyse est un acte médical. Par conséquent, vous devez au préalable consulter le médecin pour une consultation de contrôle. Celui-ci doit vérifier l’absence de contre-indication, examiner la zone à traiter, prendre des mesures, expliquer la procédure et exposer les éventuels, mais rares, effets secondaires.

À l’issue de cette première consultation, le praticien vous remet un devis et un formulaire de consentement.

Chez CLEM, la première consultation est gratuite. Le coût d’une séance de cryolipolyse est à partir de 290€. 

Le déroulement d’une séance de cryolipolyse

Le jour de la séance, le médecin délimite la zone à traiter. Après avoir appliqué une lingette à base de glycérol pour protéger l’épiderme, il pose la pièce à main sur le haut de la cuisse. Celle-ci va venir aspirer le bourrelet. Lorsque l’amas graisseux est bien en place, le médecin lance le refroidissement (entre – 3 et – 11 °C). 

Une séance dure environ une heure, période pendant laquelle vous pouvez lire ou écouter de la musique.

Les suites d’une séance de cryolipolyse

À la fin de la séance, le patient peut reprendre une activité normale. Les effets de la cryolipolyse ne sont pas immédiats. Il faut compter entre 6 à 12 semaines pour observer les résultats, le temps pour que les cellules graisseuses détruites s’évacuent.
Bien qu’efficace, cette méthode de remodelage nécessite souvent plusieurs séances. Le nombre varie en fonction du type de graisse, de l’épaisseur du tissu adipeux et des attentes du patient. Il est recommandé d’attendre 3 à 4 semaines entre chaque séance. On considère un résultat définitif au bout de 3 à 6 mois.

Une méthode efficace à certaines conditions

Certes, la cryolipolyse est une méthode efficace pour perdre la culotte du cheval. Toutefois, si vous voulez optimiser et conserver les résultats, il est nécessaire d’avoir une bonne hygiène de vie.

Adoptez une alimentation saine et équilibrée

Pour éliminer l’eau en excès dans votre corps, diminuez votre consommation de sel en le remplaçant par des épices. Évitez également les boissons gazeuses riches en sodium et les plats industriels. 

Pour déstocker le gras, évitez les pâtisseries, la charcuterie, le fromage et l’alcool. En revanche, misez à fond sur les aliments riches en fibres : les fruits et les légumes. Le poireau, l’asperge, le fenouil et les choux sont connus pour leurs bienfaits diurétiques.

Pour améliorer la circulation sanguine et diminuer la rétention d’eau, préférez les fruits rouges, riches en vitamine P et en flavonoïdes. Vous pouvez également faire des cures de vigne rouge ou de queue de cerise, reconnus pour leurs propriétés drainantes et purifiantes.

Pratiquez une activité physique régulière et adaptée

Pour venir à bout de ces amas de graisses, rien de tel qu’une pratique sportive constante et régulière. Cependant, certains sports sont plus recommandés. Optez pour la course à pied, le vélo, le roller, la natationl’aquabike, le crossfit et des exercices de musculation ciblés comme les squats, les ciseaux, les burpees, les fentes avant… Comptez 2 à 3 séances par semaine en phase d’attaque.

Misez sur les massages

Rien de tel que le célèbre palper-rouler pour venir déloger la graisse sous-cutanée. Il a pour objectif de casser les cellules graisseuses sous-cutanées, de relancer la circulation sanguine et lymphatique et d’améliorer l’aspect de la peau

Cette technique de massage est très efficace, mais parfois assez douloureuse sur les zones très congestionnées. Pour réaliser un palper-rouler, vous devez pincer la peau entre le pouce et les doigts et faire rouler ce pli de manière à venir casser les amas graisseux stockés sous la peau. Pour faciliter le massage, appliquez une huile aux vertus drainantes et décongestionnantes (bouleau, citron, genévrier, pamplemousse).

Nos sources :

AFME : Comment perdre sa culotte de cheval ?

AFME : Cellulite et poids

Vous souhaitez avoir des informations complémentaires à propos des traitements ?

Contactez-nous !

8 + 10 =

Prendre rdv sur

Adresse

74 rue du Vincin
56000 Vannes

Téléphone

L’acide hyaluronique, l’atout jeunesse

L’acide hyaluronique, l’atout jeunesse

Quand on parle « soins de la peau » et « traitements anti-âge », on pense au visage. Chaque jour, nous veillons à hydrater et à nourrir notre peau pour lutter contre le dessèchement, la pollution et les effets du temps. Nous dépensons même des fortunes en crèmes, sérums et autres produits miracles pour conserver un teint jeune et éclatant.

Malheureusement, bien souvent, le cou et le décolleté sont oubliés dans ce rituel beauté, alors qu’ils sont des zones toutes aussi fragiles. Résultat ? Un décalage se crée entre l’apparence du visage et celle du buste.

Pourquoi ces parties du corps sont-elles aussi fragiles ? Comment faire pour avoir un décolleté zéro défaut ? Quels traitements la médecine esthétique propose-t-elle pour rajeunir un buste fripé et abîmé par le soleil ?
Les médecins de CLEM Vannes vous répondent.

Des zones plus fragiles qu’on ne le croit

La peau du cou et du décolleté est tout aussi fragile que celle du visage. Elle a tendance à marquer les signes du temps plus précocement que le reste du corps. Plusieurs raisons expliquent la fragilité de ces zones.

La structure de la peau

La fragilité de cette zone tient surtout au fait que la peau y est très fine. De plus, elle se déshydrate très facilement, car elle contient peu de glandes sébacées. Par ailleurs, elle n’est soutenue que par le muscle du cou et les pectoraux.

La perte d’élasticité

Au fil des années, la production de collagène diminue ce qui entraîne une perte d’élasticité de l’épiderme et un relâchement cutané. La peau se flétrit et des ridules apparaissent. La peau du cou et du décolleté ne fait pas exception.

Les agressions extérieures

Le cou et le décolleté sont des parties du corps souvent découvertes et rarement protégées par un vêtement ou une protection solaire. Le soleil, la pollution et le froid agressent cette zone déjà très fragile et accélèrent le vieillissement de la peau. 

Les expositions répétées aux UV causent l’apparition des taches sur le buste. Ces lentigos solaires résultent d’un dérèglement de la production de mélanine. Fabriquée en surdose, elle s’accumule et forme des amas de pigments qui persistent même après la perte du bronzage.

Un soin quotidien souvent négligé

Alors que le visage bénéficie matin et soir d’une crème hydratante ou d’un sérum anti-âge, souvent, le cou et le décolleté ne sont pas aussi bien entretenus, voire oubliés. Le manque d’hydratation et de protection solaire contribue à fragiliser ces parties du corps.

Les mouvements répétitifs

Le cou est constamment en mouvement. Le fait d’incliner et de tourner fréquemment la tête entraîne une tension musculaire et une usure prématurée des tissus environnants. À cela, peuvent s’ajouter une posture trop voûtée en journée et la position en chien de fusil la nuit qui accentue l’aspect froissé de la peau comme un éventail et l’apparition d’une ride verticale entre les seins.

Les injections d’acide hyaluronique pour combler les rides du buste

Pour prévenir et estomper les rides déjà installées, les injections d’acide hyaluronique sont très efficaces. Cette molécule, naturellement fabriquée par notre corps, vient combler les rides qui se creusent sur le buste. Ainsi injecté, l’acide hyaluronique réhydrate en profondeur le derme et défroisse la peau.

À l’aide d’une aiguille très fine, le médecin injecte un acide hyaluronique réticulé qui vient « remplir » les rides. Celles-ci disparaissent immédiatement. 

Cette molécule présente de nombreux avantages : les risques d’allergie sont très faibles, les effets sont réversibles et sa maniabilité permet d’obtenir des résultats très naturels pouvant durer de 6 à 12 mois.
À partir de 350 euros la séance.

La mésothérapie pour un décolleté repulpé !

La mésothérapie est également une méthode d’injection pour tonifier et hydrater le buste en profondeur. Elle est prescrite seule ou en complément d’injections d’acide hyaluronique pour entretenir le résultat.

Les produits injectés à l’aide d’une microseringue sont en grande partie naturels (vitamines, oligo-éléments, antioxydants). Ils ont pour vertus de stimuler la microcirculation, l’oxygénation et la production de collagène dans le derme. On peut y associer de l’acide hyaluronique très peu réticulé, autrement dit fluide, pour réhydrater le derme et combler les microridules. Comptez trois à quatre séances pour un résultat notable. À partir de 100 euros.

injecte un acide hyaluronique réticulé qui vient « remplir » les rides. Celles-ci disparaissent immédiatement. 

Cette molécule présente de nombreux avantages : les risques d’allergie sont très faibles, les effets sont réversibles et sa maniabilité permet d’obtenir des résultats très naturels pouvant durer de 6 à 12 mois.
À partir de 350 euros la séance.

Le laser Nd:Yag : un traitement complet

Autre technique pour améliorer l’aspect « relâché » du décolleté : le laser Nd:Yag. Il permet de renouveler la peau en stimulant la production de collagène. Cette technique, appelée « resurfacing », raffermit et remet la peau en tension.

Par ailleurs, ce type de laser permet de traiter les taches solaires. Le laser capte les excès de mélanine sous-cutanée et, sous l’effet de la chaleur, les pigments bruns sont détruits. Ils sont ensuite éliminés par les cellules réparatrices du derme, laissant place à une peau nette. Il n’y a aucune brûlure ni abrasion de la couche cutanée superficielle. Généralement, 1 à 3 séances sont nécessaires.
À partir de 100 euros (dégressif pour 4 séances).

Le laser fractionné non ablatif

Le laser fractionné non ablatif est un traitement parfaitement adapté pour traiter les bustes fripés et tachés.Ce type de laser envoie des microspots qui créent des puits microscopiques dans le derme. En cicatrisant, ces puits produisent de nouvelles cellules et se referment.
Résultat ? La peau est lissée et régénérée grâce à la stimulation des fibroblastes, producteurs du collagène.
Plusieurs séances espacées d’un mois sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal. Comptez 15 à 60 minutes d’intervention en fonction de la zone à couvrir.

Une éviction sociale peut être nécessaire, puisqu’à la suite du traitement, la peau est rouge et gonflée. À noter également que ce traitement est indiqué pour le visage et les mains.

Le tarif d’une séance de laser fractionné non ablatif débute à partir de 130 euros, mais il dépend surtout de la zone à traiter.

Le peeling pour estomper les taches cutanées

Cette technique vise à créer une desquamation de la peau par l’application d’un produit.
Pour les taches peu profondesun peeling doux à base d’acides de fruits peut suffire pour éliminer les couches superficielles de l’épiderme. Ce traitement se pratique, en général, en 3 à 6 séances, espacées d’au moins une quinzaine de jours. Pendant ce laps de temps, la peau pèle et se régénère.

Si les taches sont plus incrustées, un peeling à base d’acide trichloracétique peut être envisagé. Dans ce cas, le traitement est plus douloureux. La desquamation étant plus importante, une éviction sociale d’une dizaine de jours est préconisée.

La lumière pulsée (IPL) pour rajeunir votre décolleté

Un traitement par IPL consiste à envoyer une lumière de forte intensité dans le derme. Cette technique, que l’on appelle également « photoréjuvénation », offre une amélioration du teint et de la qualité de la peau.

La lumière pulsée traverse l’épiderme sans endommager les tissus. Elle cible les vaisseaux capillaires pour venir atténuer les rougeurs. Elle permet également de détruire les pigments de mélanine qui sont amassés dans la peau. Enfin, elle favorise la production de collagène en stimulant les fibroblastes.

3 à 4 séances d’IPL permettent d’atténuer les taches et les rougeurs, d’unifier le teint et de raffermir la peau. 

Il est nécessaire d’espacer chaque séance d’un mois et d’éviter toutes expositions aux UV.
À partir de 120 euros.

Les LED, un soin anti-âge tout en douceur pour le buste

Les LED sont une alternative très intéressante pour prendre soin du cou et du décolleté, car elles permettent de traiter plusieurs indications en fonction de la couleur de lumière émise.

Rappelons que, contrairement aux lasers qui sont source de lumière chaude, les LED produisent une lumière froide qui peut être rouge, orange, bleue ou verte. Chaque longueur d’onde lumineuse possède des propriétés vibratoires différentes qui pénètrent à l’intérieur des tissus pour stimuler les cellules. 

Pour le traitement anti-âge du cou et du décolleté, la lumière rouge est préconisée. Elle stimule la production de collagène et le renouvellement cellulaire.

Les séances de LED sont totalement indolores et sans risque ni effet secondaire.
À partir de 20 euros la séance.

7 conseils pour un décolleté zéro défaut

1. Protégez votre décolleté et votre cou

Dès que vous sortez, appliquez une protection solaire à indice élevé sur le cou et le buste en même temps que sur votre visage.
Pendant le sport en extérieur, pensez aux crèmes dites « barrière » pour protéger le décolleté du vent et du froid s’il n’est pas couvert.

2. Chouchoutez votre buste

Matin et soir, incluez cette zone dans votre routine beauté. L’hydratation doit se faire au quotidien et avec douceur ! Choisissez des soins hydratants avec des textures fines enrichies à l’acide hyaluronique, à la vitamine C ou resvératrol. Il existe également des produits dépigmentants qui, s’ils sont utilisés régulièrement, estompent les taches brunes. Enfin, n’abusez pas des gommages.

4. Buvez de l’eau et mangez équilibré

La beauté de la peau passe aussi par l’intérieur. Ayez une alimentation variée et saine pour donner à votre corps les vitamines, les antioxydants et les minéraux essentiels à la bonne santé de votre peau. Abusez des fruits et des légumes, de préférence bio, et pensez à boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

5. Surveillez votre posture

Plus on est voûté, plus la peau se replie naturellement. Veillez à vous tenir bien droite, les épaules abaissées, légèrement en arrière, et le cou dégagé tout au long de la journée. Si vous le pouvez, évitez de dormir sur le côté ou sur le ventre : ces positions accentuent les rides, notamment celle qui se trouve entre les seins. Portez un soutien-gorge adapté à votre taille.

6. Musclez et massez ces zones

Des exercices de renforcement musculaire des pectoraux et des dorsaux aident à se tenir plus droit et améliorent le soutien de la peau du buste. 

Sur Internet, vous trouverez également de nombreux tutos de yoga ciblés pour le cou et la poitrine qui apaiseront les tensions.

Enfin, l’automassage permet de travailler sur la tonicité, l’éclat et la tonicité de la peau du cou et du décolleté. Toutefois, comme la peau de cette zone est très fragile, il est primordial de ne pas trop solliciter son élasticité. Privilégiez donc des massages très doux avec des pressions déroulées et des petits tapotements pour stimuler la fabrication naturelle de collagène.

7. Ne fumez pas

Dernier conseil : fuyez le tabac. De très nombreuses études prouvent que fumer accélère le vieillissement des cellules de la peau et l’apparition de taches cutanées.L’exposition à la fumée et aux cigarettes electroniques seraient également en cause.

Vous aimeriez améliorer l’aspect de votre décolleté et voir s’estomper les taches et les ridules ?

Prenez rendez-vous avec l’un des médecins du Centre Laser Esthétique Médical de Vannes. Il saura répondre à toutes vos questions et vous proposer le traitement le mieux adapté.

Et n’oublie pas, chez CLEM, la première consultation est gratuite !